:: Flood :: La Poubelle :: Ancien RP Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Que mon pouvoir t'envoûte [PV Ezechiel]

avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 16/10/2016
Localisation : Au milieu de gâteaux
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Oct - 14:29

Que mon pouvoir t'envoûte.
ft. "Libre"





Dans quelques jours c'est Halloween et je suis juste trop contente, c'est ma fête préférée ! On se déguise ... comment ça moi on dirait je suis déguisée toute l'année ? Ouais ouais. On mange pleins de bonbons et de trucs pas bons pour les hanches, puis on peut faire peur et faire des farces aux autres et ça c'est vraiment cool.
Pour l'occasion un parc d’attraction a ouvert ses portes il n'a pas longtemps, un parc hanté en plus ! Ça va promettre des bonnes barres de rires.

Malgré cette occasion je n'ai pas l'intention de laisser mon parapluie dans ma chambre, même quand il fait nuit je l'ai avec moi ! Il ne me quitte jamais, par contre je ne sais trop comment m'habiller, je vais éviter les robes et les jupes hein c'est pas très prudent.
J'opte donc pour un pantalon moulant noir, j'attrape en débardeur rose et enfile bien évidemment ma fameuse veste de costume blanche.

J'arrive à cette fête foraine des étoiles pleins les yeux, je veux tout faire et m’empiffrer de friandises ! Bon je suis toute seule c'est dommage mais c'est pas pour ça que je vais m'empêcher de m'amuser. Puis peut être que certains élèves ... et peut être même profs de l'école vont débarquer ici.
Je passe devant des attractions qui ont juste l'air trop dingue, oh et la maison hantée ! Mais d'abord je veux goûter les barbes à papa, en plus elles ont la même couleur que mon œil. Yeah i'm a barbe à papa !
Après l'avoir commandé j'ouvre mon parapluie, et commence à me balader dans les allées en mangeant mon petit nuage sucré.

J'espère que les conflits vont être mit de côté durant cette période et surtout ce soir, ça serait vraiment dommage que des gens viennent tout gâcher.
Pourquoi je pense ça ? Tout simplement parce que je sens pleins de regards sur moi, je sais que ne passe pas inaperçue mais ça fait de moi un animal de foire ? Apparemment. Sorcier ou Moldu le premier qui s'approche je lui colle ma main dans la face ... bon je dois me calmer parce que si je me transforme ici ça va pas le faire.
Puis après tout les regards peuvent aussi être dus à mon côté Vélane, c'est un côté que je n'ai pas choisi malheureusement.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 16/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 27 Oct - 21:07


BOUH !
Celui qui n’était pas au courant qu’une fête foraine s’était installé en ville était certainement un gros idiot. Vu le nombre de fois que t’en entendais parler que ce soit en cours, dans les couloirs de l’école ou même dans la rue, c’est juste quelque chose de complétement dingue. Toi, t’es pas franchement intéressé par tout ça. Les trucs d’épouvante, les manèges à sensations et les friandises bien trop sucrées, c’est pas vraiment ton truc. Et puis, c’est clairement une invention de moldus ça, et même si t’es un sang mêlé, il ne faut pas oublier que tu ne portes plus vraiment ces derniers dans ton cœur.

Et pourtant, t’y avais quand même mis les pieds. Si c’est pas la preuve que t’es un peu perturbé et indécis comme gamin ça… Pour excuse, tu diras certainement que t’es amis t’auront tellement saoulé à en parler que tu voulais voir si c’était si extraordinaire qu’ils le disaient. La vérité, c’est que tu t’ennuyais comme un rat mort chez toi, comme ton père travaille et que tu te retrouves tout seul comme un idiot à compter les secondes qui te séparent de l’heure d’aller dormir. Alors tu t’étais mis en tête de sortir, pour t’occuper un peu, et tes pas t’avaient tout simplement guidés vers cette fameuse fête foraine. T’en avais vu pas mal dans ta vie, tu te souviens que quand tu étais plus jeune, avant que ton père ne quitte ta mère, tu étais déjà allé à quelques fêtes de ce genre avec lui, et ça t’avais plutôt amusé… Mais maintenant, ce n’était plus pareil, et tu trouvais ça ridicule de se marrer à se faire peur à soi-même.
Enfin, tu trouves peut-être ça ridicule, mais en attendant, t’es quand même là. Tu observes les alentours silencieusement, les mains fourrées dans les poches de ta veste. Tu regardes la foules, et tu te demandes comment on peut avoir envie de venir ici, seul ou accompagné. Tu te demandes ce que toi-même tu fais ici, d’ailleurs si t’étais pas aussi curieux de voir la suite, tu aurais certainement fait demi-tour… Mais non, tu continues, et tu regardes avec un minimum d’intérêt les décorations, les manèges, les stands… Tu poses ton regard curieux sur tout et n’importe quoi, en espérant certainement trouver quelque chose qui puisse attirer ton attention et te faire passer le temps.

Sans vraiment y faire attention, tu peux entendre des enfants jouer entre eux, se courir après, être joyeux tout simplement. Toi, ça te gave plus qu’autre chose et t’es déjà en train de regretter d’être sorti de ta chambre pour venir jusqu’ici, sérieusement. Toute cette joie diffuse, très peu pour toi. On pourrait croire que t’es du genre déprimé, comme ça, mais en réalité tu cherches juste à cacher ta joie, à l’ensevelir sous un amas de peine et de méchanceté, juste pour que ça aille mieux avec l’image que tu veux donner de toi. Le vrai Ezechiel, celui qui rit, qui joue, qui s’amuse, lui aurait déjà le sourire aux lèvres en voyant les enfants jouer. Mais le vrai Ezechiel est bouffé par le mensonge, si bien qu’à force on se demande qui est le vrai du faux. Mais t’es certainement la dernière personne à te poser la question, donc pour toi tout va bien, et tout continuera d’aller tant qu’il n’y aura pas de vague.

Au détour d’un manège parmi tant d’autre, ton regard se pose sur une silhouette que tu sembles reconnaitre. Te sortant de tes songes, tu clignes des yeux et les plisses légèrement pour t’assurer ne pas te tromper, et c’est certainement un léger sourire qui se dessine sur tes lèvres quand tu reconnait finalement ladite personne. Oui oui, un sourire, il n’y a pas à s’y méprendre. Visiblement, toutes tes pensées un peu lugubres se sont envolées et tu presses même le pas vers cette demoiselle, parce que oui, il s’agit d’une demoiselle. Attention à ne pas se faire de film, tu n’es pas du genre à courir après les filles, mais cette fille-là, juste celle-là, tu apprécies lui courir après, surtout si c’est pour l’embêter comme jamais.  
C’est à pas feutrés que tu t’approches d’elle, et ta discrétion légendaire fait parfaitement comprendre pourquoi tu as la capacité de te transformer en renard des neiges et pas en éléphant d’Afrique –Tu te serais certainement encore plus détesté si cet animal aurait été ton animal spirituel, soit dit en passant-. Tu t’approches donc suffisamment d’elle, jusqu’à pouvoir, sans ménagement aucun, poser tes mains sur ses yeux et la tirer vers l’arrière jusqu’à ce qu’elle soit obligée de se heurter à ton torse.

▬ Halte là ! Je vous arrête pour détention illégale de barbe à papa magique !

Et le pire, c’est surement que ça te fait rire. Ça te fait rire comme un gamin, et elle n’aura certainement aucun mal à te reconnaitre, la pauvre.

▬ Devine qui c’est ? ~
claude gueuse
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 16/10/2016
Localisation : Au milieu de gâteaux
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 27 Oct - 23:39

Que mon pouvoir t'envoûte.
ft. "Libre"





Je suis entrain de marcher tranquillement au milieu de la foule et des manèges, ma petite barbe à papa à la main. Quand je sens quelque chose derrière moi. Des mains se posent sur mes yeux et je suis tirée en arrière. Je me heurte à quelqu'un. Je suis prête à lui démonter la tête avec mon parapluie mais c'est quand il se met à parler que je reconnais la personne.

-J'ai rien fait m'sieur l'agent je vous jure !


Je l'entends rire, je rigole donc à mon tour. Les gens doivent nous prendre pour des malades mentaux ... oh et puis c'est pas grave, on a bien le droit de rire.

-Hum laissez moi réfléchir, cheveux blonds et yeux bleus ... et pas très grand. Ezechiel tu es démasqué !


Je me libère de son emprise, et soupir de bonheur quand je retrouve la vue. Je me retourne et me mets face à lui, le regardant dans les yeux.

-C'était trop facile, franchement je suis trop forte.

Je fais la moue et lui donne une tape sur l'épaule. On se connait depuis quelque temps maintenant ... depuis qu'il est à Poudlard en fait.
J'ai découvert par hasard qu'il était un sang mêlé, tout comme moi. Je lui ai donc fait la promesse de garder son secret, en contrepartie il devait garder le mien. C'est comme ça qu'on a tissé un lien de confiance, ayant un an de moins que lui on a construit une relation frère/sœur spirituelle.
On se chamaille et se cherche tout le temps, pourtant je m'ennuie fortement quand il est pas là.

-Tu aurais pu éviter de me coller à toi, je vais avoir ton odeur sur mes vêtements maintenant. Merci hein.


Je lui tire la langue, c'est une petite vengeance. J'aime lui lancer des petites vacheries de temps en temps. Je suis néanmoins contente de le croiser ici, c'est signe qu'on va passer une bonne soirée. Je le prends par le bras.

-Bon Monsieur l'agent, on fait quoi comme attraction ?  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 16/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Oct - 20:04


L'humeur taquine dans l'air !
L’envie d’embêter Stevie est toujours plus forte que toi, que ce soit aujourd’hui ou n’importe quel autre jour, il faut toujours que tu trouves un moyen de l’embêter au moins une ou deux fois dans la journée. Aujourd’hui n’est pas exception, puisque à peine après l’avoir aperçu, t’avais déjà trouvé comment l’embêter. Quand tu la plaques contre toi en essayant de lui faire peur, tu te dis que tu vas peut-être te prendre un coup ou deux avant qu’elle ne comprenne qu’il ne s’agisse que de toi… Mais non, le coup ne vient pas et quand tu l’entends rigoler, c’est un rire un peu plus franc qui s’échapper de tes lèvres alors que tu la regardes se libérer de ton emprise.

▬ Pas très grand, je suis quand même plus grand que toi mademoiselle Miller !

Tu te fiches bien de te faire remarquer ou non, à parler ou rire trop fort, si les gens ne sont pas contents, ils n’ont qu’à aller voir ailleurs si vous n’y êtes pas. On dit souvent que ce sont les plus gêné qui s’en vont les premiers, toi t’es loin d’être gêné, au contraire, t’étais plutôt lassé de venir ici, et maintenant que t’avais trouvé Stevie, tu savais que ta soirée allait être beaucoup moins monotone. D’ailleurs tu lui en serais presque reconnaissant, mais la remercier sans raison pourrait paraitre louche alors tu ne dis rien, tu te contentes de sourire quand elle affirme être trop forte pour t’avoir trouvé du premier coup.

▬ Ce n’était pas bien difficile non plus, te sens pas trop fière !

Que tu lui lances, comme si tu jouais le fier, comme si le fait qu’elle t’aies démasqué si rapidement te dérange alors qu’en réalité pas du tout. Si tu avais voulu qu’elle galère à trouver ton identité, tu aurais au moins eu l’intelligence de masquer un peu ta voix. Là, t’avais juste eu envie de lui faire un peu peur sur le coup, c’est tout.
Elle te frappe légèrement l’épaule, et comédien comme tu es, tu feints la douleur en te tenant subitement ladite épaule, agrémentant la frappe par un râle de douleur à peine forcé. Tu fais la moue toi aussi, l’air de dire que t’es blessé et qu’elle t’a fait mal. Pas sûr que ça fonctionne, mais bon.

Quand elle se plaint que tu l’aies collé contre ton torse et que désormais elle a ton odeur sur ses vêtements, tu hausses un sourcil en la regardant avant de revenir marcher à sa hauteur.

▬ Bah vas-y, dis que je pue je te dirais rien ! La prochaine fois je te laisserais toute seule dans ton coin et j’irais dans le mien, on s’amusera tous les deux mais tout seul comme ça !

Encore une fois, tu fais semblant de t’offusquer et te vexer et quand elle vient à te demander ce que vous faites, toi tu fais demi-tour, faisant comme si t’avais dans l’idée de t’en aller parce qu’elle avait été trop loin. Bien entendu, ce n’était pas le cas, ou du moins pas encore, mais tu aimais bien l’idée de l’embêter un peu plus, juste un peu, c’est pas bien méchant, si ?

▬ Toi tu fais ce que tu veux, moi j’rentre !
claude gueuse
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 16/10/2016
Localisation : Au milieu de gâteaux
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Oct - 21:26

Que mon pouvoir t'envoûte.
ft. "Libre"





Je lui ai fait une petite blague mais visiblement ça l'a vexé, bon il est pas du genre à être susceptible. J'imagine donc qu'il me fait ça juste pour m'embêter, mais euh pas gentil !
Je vais essayer de me faire pardonner quand même. Puis j'ai pas envie de m'amuser toute seule moi ! C'est nul si je me retrouve seule ici, j'aurai rien à faire.
Je lui ai proposé de faire une attraction mais m'a tourné le dos, il m'a même pas répondu. Même si on se cherche j'ai envie de passer une bonne soirée et avec lui. Puis je suis innocente, j'ai rien fait.

-Mais ... mais

Je prends une voix tremblante, pour avoir l'air un peu triste et désolée. Je vais pas chouiner parce que c'est pas mon genre mais bon. Bon c'est bien évidemment de la comédie aussi, on est des grands acteurs quand même !
Je m'approche de lui et lui saute sur le dos, l'agrippant doucement je lui dépose un bisou sur la joue. Bah quoi je suis quand même gentille et pour le coup cette démarche est sincère. Oui je sais je suis une vraie gamine mais j'aime bien, puis je suis une personne très tactile. Il en a l'habitude maintenant.

-C'était pour rire, puis t'es loin d'avoir une mauvaise odeur hein. Pour me faire pardonner je te paye le premier manège et c'est toi qui choisis.

J'espère que ça va marcher et qu'on va enfin pouvoir faire toutes les attractions qui sont présentes ici. Puis on va se péter le bide aussi. Oh ouais toute les sucreries et autres trucs à manger. Mais pour ça va falloir que j'essaye de le convaincre, c'est qu'il est borné ce jeune homme.

-Puis t'imagines si tu me laisses seule ici, je pourrai me faire agresser. Et y aura personne pour me protéger et me défendre.

Je tente la carte de l'émotion, on est très protecteurs l'un envers l'autre, c'est une astuce qui peut donc marcher. Dès que j'ai un problème ou que j'ai besoin d'aide il est là, je peux toujours compter sur lui. Comme il peut compter sur moi, je crois que c'est ça la force de notre relation. On est pas en couple, on est pas meilleurs amis, on a tissé un lien particulier mais puissant. Je l'espère. A voir maintenant s'il va oser me laisser en plan, mais si je sais qu'il ne le fera pas.
Et puis je ne descendrai pas de son dos avant d'avoir eu une réponse positive.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les magistrats du Parquet, membres du pouvoir exécutif ?
» Les femmes noires au pouvoir ...
» HAITI POURQUI ET POURQUOI LES LUTTES POUR LE POUVOIR ?LES E
» HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION
» Donnons le pouvoir au plus capable! Se pa lajan, Se Volonté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum de Traverse :: Flood :: La Poubelle :: Ancien RP-
Sauter vers: