:: Flood :: La Poubelle :: Ancien RP Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[LIBRE] Isolement bénéfique.

Invité
Invité
Lun 17 Oct - 0:04
Invité
'Ça fait maintenant quelques années que je suis dans cette école. Cette maison, Serpentard, était celle la plus appropriée, c'est une évidence. M'enfin.. Tout ces sangs ''purs'' qui se croient supérieur à moi de part leurs héritage sanguin... Rira bien qui rira le dernier. Pas besoin d'ami ici, juste à progresser. Oui, toujours progresser, acquérir le pouvoir que seuls les meilleurs méritent. Je ne jure que par ça.'

Giovanni était couché sur son lit, méditant. Il y passait le plus clair de son temps libre, puisqu'après tout il devait malgré lui se plier aux règles. N'ayant pas de vrais amis ici, beaucoup se sentiraient seul et déprimeraient, mais pas lui. Ce qui compte, c'est qu'au bout de son cursus il prouvera au monde l'étendu de son talent. Ces ''sangs purs''? "chétifs, chétifs, chétifs!"

*rouurouu!*

"Qu'est-ce qu'il y a Zep'?"

La chouette de Giovanni avait entendu quelque chose. Le vampire se leva pour inspecter la salle commune. On l'espionnait? Pourquoi? Enfin, si espion il y avait, Dio savait très bien pourquoi. On aimait pas beaucoup les sangs moldu chez Serpentard, quelqu'un se douterait il que Dio n'avait pas vraiment un sang-mêlé?

Dio entra dans la pièce principale. Le feu y crépitait encore, réchauffant l'ambiance glauque qui y régnait. Étrangement, cette ambiance le réconfortait, il s'y sentait à sa place.
*tic* tic*
Le bruit venait de la gauche. Habituellement personne ne se rendait en salle commune à cette heure-ci. Giovanni s'y dirigea. Un pas. Puis un autre. L'italien avait un air serein, assuré. Par précaution, il sortit sa baguette tout en continuant son avancée.
*tic* *tic* *tic*
Le son se faisait de plus en plus audible. Dio était tout proche. Derrière ce rideau peut être? Le vampire alla vérifier. Une fois devant le rideau aux couleurs de sa maison, Dio tendit sa main gauche, tenant sa baguette de la droite. Il empoigna le rideau... puis tira d'un coup sec.
Une araignée de la taille de sa main sauta alors dans sa direction. Ni une ni deux, et d'une réactivité prodigieuse, Giovanni s'exclama, la baguette pointée sur l'assaillant:

STUPEFIX!

L'insecte tomba inerte à ses pieds, tel un cailloux. Giovanni eut un léger rictus. "Ahaha. Je ne sais pas si tu étais là par hasard, mais si c'était une blague, elle est de mauvais gout. Chétifs, chétifs!''
Le vampire pointa alors sa baguette en direction de la créature immobilisée, puis exclama deux incantations simultanées: ENERVATUM! ENDOLORIS!!!
L'araignée, aussitôt apte à bouger, se recroquevilla de douleur. Ses pattes velues s'agitaient frénétiquement, et un son aiguë résonnait désormais dans la salle commune.
''Ces sangs purs sans aucun talent, ni aucune classe, voilà ce qu'ils mériteraient!" Giovanni se délectait de la souffrance qu'il infligeait à l'insecte. ''chétifs, chétifs, chétiiiifs!"

Avant même de s'en lasser, Dio regarda une dernière fois l'insecte qui se tordait de douleur. N'importe qui verrait que la douleur infligée était insupportable. Le vampire pointa sa baguette vers elle, et avec un rictus prononcé et les canines apparentes, prononca:

EXPULSO!


L'araignée explosa dans un flash incandescent, ses pattes découpées s'éparpillèrent sur le tapis, son corps était méconnaissable. Du sang verdâtre tachait maintenant le sol de la salle commune.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 257
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 18
Localisation : Là où je pense.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Oct - 1:22
Oké, je suis tombé sur quoi encore...?
✙ LIBRE ✙


Entre les retenues, les cours, et les bastons contre des folles dingues qui explosent des chatons, Bastian en avait un peu sa claque ce soir. Il n'a qu'une seule envie, c'est aller s'étaler dans son lit sans tarder. Il longe le couloir allant jusqu'à sa salle commune, espérant bien ne croiser personne. Prononçant le mot de passe, le passage s'ouvre devant lui, laissant apparaître un petit couloir de pierre froide et blanche. Il soupire. Enfin tranquille. Enfin un endroit où il pourra souffler sans qu'on vienne lui chercher des noises. Les élèves de sa maison le laisse tranquille par habitude. De un parce que c'est un septième année. De deux parce qu'il s'est fait la jolie réputation de chieur de l'école et qu'un chieur vaut pas le faire chier.

Il entend des cris venant du salon de la salle commune - appelons salon la grande salle avec plein de canapés verts ideux et une vieille cheminée dans le mur tout blanc. - et s'y dirige avec un air fatigué. Surprit d'y trouver un élève encore debout à cette heure là, il écarquille grand les yeux tandis que l'autre se met à torturer ce qui s'avère être... Une araignée ? Alors le Voldinou il est bien gentil, mais les acromentulas dans les dortoirs ça le fait pas trop non plus ! Il peut bien être gentil et laisser quelques bestioles entrer dans le château mais y'a des limites ! Bastian grimace, écœuré par le spectacle qui suit. Ah bah oui, et qui est-ce qui va nettoyer maintenant ? Ah non. Pas lui. Il a déjà assez récurer de toilettes pour aujourd'hui que des rideaux et des tapis, il s'en passerait bien !
Eh. T'as un soucis ? qu'il fait.
Un soucis avec les insectes ou juste les sangs purs ? Quoi ? Il venait pas de dire que les sangs purs étaient... C'était quoi déjà ? Sans talent ni classe ? Bastian, lui, c'est un sang pur. Oh, naaaan, ça ne le vexe pas. En fait, il s'en fout. Il est juste intéressé parce l'opinion de l'autre. S'il crache ainsi, c'est qu'il devait être sang mêlé. Haha. Comment le choipeau a bien pu le laisser aller chez les Serpentards.
J'espère aussi que tu connais un bon sortilège pour tout nettoyer. Enfin, tu me diras, y'a les elfes de maison toujours...
Sur ce, il se met à bailler et passe son chemin, commençant à se diriger vers le dortoir des garçons. Non. Il n'a pas envie de taper la causette. Pas ce soir. Il est fatigué, et si jamais on vient à l'emmerder ou à lui coller au bask', il allait commencer à être violent. Et Bastian, en tant que bon duelliste, il ne valait pas mieux l'énerver. Ses Sectusempras en ont fait couler du sang quand on l'a poussé à bout.

© by Evlee
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 16/10/2016
Localisation : Au milieu de gâteaux
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Oct - 3:25

Isolement bénéfique.
ft. "Libre"





Bon c'était une journée bien chargée, un peu comme à chaque fois mais bon y a des jours où c'est plus violent que d'autres quand même. Les cours avaient été d'un ennui aujourd'hui j'ai bien cru que mon heure était arrivée ... c'est peut être aussi parce que je suis fatiguée. Je n'ai quasiment pas fermé l’œil la nuit dernière.
Je me dirige vers la salle commune des Serpentards pour poser mes fesses et enfin me reposer. Oh oui vite mon lit ! Je prononce le fameux mot de passe et entre assez rapidement. Je déboule dans la salle commune, pas géniale comme déco on peut faire mieux mais ça passe.
Ne faisant pas attention si des élèves sont là je m'avance vers le dortoir des filles pour me changer.

Enfin à l'aise je me laisse tomber sur le lit de tout mon poids, et soupire de plaisir. Je crois que je pourrai mourir ici et maintenant tellement je suis bien ... je regarde le plafond et fronce les sourcils c'est une blague hein si tu pouvais prendre ton temps. Je parle au plafond moi maintenant, j'ai vraiment besoin de sommeil je crois et c'est urgent.
Je m'assoie en tailleur, attrape ma brosse et commence à me démêler les cheveux. C'est un petit rituel que je fais chaque fois avant de me coucher, ça me calme.
Ayant fini je la pose sur ma table de nuit et m'allonge, la tête enfouie dans l'oreiller.
Et là j'entends un bordel pas possible venant de la salle commune, je me lève en râlant et attrape ma baguette.

En sortant du dortoir je croise du regard un autre élève, sûrement réveillé par le bruit lui aussi. Quand j'arrive dans le salon je vois un deuxième étudiant debout, ils ont fait la bringue ou quoi sérieux ? En regardant mieux j’aperçois que le spectacle n'est pas beau à voir, y a des morceaux partout c'est dégoûtant !

-T'as été pris d'une envie soudaine de déco ou quoi ?


Je lève un sourcil et baille, en jetant un coup d’œil il avait du se battre contre une bestiole. Super en plus on est envahi par des nuisibles.
Je pose une main sur ma hanche, mon côté sarcastique ressort. Va-t-il me faire exploser comme ce ... truc bizarre ? Pas spécialement envie de finir en purée mais bon je ne peux pas m'en empêcher.

-Va falloir revoir tes goûts niveau décoration par contre.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 17 Oct - 18:26
Invité
La frénésie sadique de Giovanni mettait du temps à se dissiper. Après tout, Dio adorait ça. Prouver sa puissance, écraser les plus faibles. De tout de façon dans le monde actuel, il n'y avait pas de place pour eux.

"Eh. T'as un soucis?"

Dio Fronça les sourcils. Il n'avait pas vraiment prévu qu'un élève entre à cette heure ci. Même si, après tout, il n'en avait cure. L'italien pivota, le regard en direction de l'entrée. Un jeune homme à peine plus âgé que lui se tenait là, l'air blasé. A peine avait-il ouvert la bouche pour répondre, que l'étudiant en question enchainait:
''J'espère aussi que tu connais un bon sortilège pour tout nettoyer. Enfin, tu me diras, y'a les elfes de maison toujours...''
A ces mots, le jeune homme se dirigea vers les dortoirs. Giovanni, tantôt légèrement agacé par le manque de manières de l'individu et étonné qu'on lui adresse la parole, l'interpella.
"Un instant. Cet air blasé et ces lunettes, tu dois être "l'emmerdeur de service". Rien contre toi hein, mais ta réputation te précède.''

Le jeune homme interessait Dio. Il ne savait pas vraiment à quel ''statut sanguin'' il appartenait, mais son côté solitaire cachait peut être quelque chose. Le vampire le testa: "Ce que j'ai fais à l'instant t'a choqué, serpentard?"
Giovanni souriait. Aucune méchanceté ne s'en dégageait, mais ce sourire ne semblait pas complètement amical.
Au même moment, une voix féminine se fit entendre depuis les chambres des filles. Dio n'avais pas prété attention à elle, au départ, et il ne comprit donc pas ce qu'elle avait dit. L'italien, d'un regard vert séducteur comme à son habitude envers la gente féminine, regarda la locutrice dans les yeux, son sourire toujours aux lèvres:
''C'était donc toi que ma chouette avait entendu. Décidément, autant d’élèves ici à une heure pareil, c'est inhabituel.''

L'air hautain de la demoiselle en face de lui ne le dérangeait pas. Ce que Giovanni appréciait chez une dame, c'était avant tout une certaine force de caractère. Le vampire, d'une révérence élégante, continua: '' Toi aussi je t'ai dérangé? "

Dire qu'au départ, Dio s'était volontairement isolé, voilà qu'il était plus ou moins malgré lui en compagnie d'un étudiant aux airs de dépressif, et d'une jolie jeune fille qu'il n'avait encore jamais remarqué auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 257
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 18
Localisation : Là où je pense.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Oct - 19:35
Fout moi la paix tu veux ?
✙ LIBRE ✙


Bastian est obligé de s'arrêté. D'un parce qu'il croise une élève qui devait être tombé de son lit en plein cauchemars vu l'heure à laquelle elle se lève, mais aussi parce que l'autre taré l’interpelle. Au moins, il est presque flatté que cet élève ait entendu parlé de lui - ce qui n'est au final pas très surprenant. -. Il l'est moins quand il perçoit le ton employé avec lui. Ah. Bastian fatigué, c'est un Bastian pas très tolérant, ni très sympathique. C'est un Bastian qui a juste envie d'aller dormir et qui préfère qu'on lui parle poliment et non de haut.

Hm. Pas choqué. Juste dégoûté. Si ça doit choquer ce genre de chose, je plains la petite nature qui tombera dessus.

Ouais. Il est vraiment pas agréable le soir. La nuit non plus. Et quand on le réveille encore moins ! Il baille une énième fois. Rah. Faut vraiment qu'il aille au lit. Il voit une nouvelle arrivante. Qu'est-ce qu'elle veut celle la ? Elle va venir râler du bruit ? Bon, pas étonnant en même temps vu le boucan que ça peut produire ces arachnides. Il se tourne vers la fille. Ouais? Peut-être qu'elle elle pourrait tenir compagnie à l'autre pendant qu'il part se coucher. Alors il jette un dernier regard au serpentard masculin.

Bon. T'as plus rien à rajouter ? J'peux aller m'coucher maintenant ? Nan parce que y'en a qui bosse demain, hein.

Et d'autres qui s'amuse à torturer des araignées et en faire des feux d'artifices ensuite. Il contourne l'autre fille, lui jetant un regard blasé. D'un côté, elle n'est pas déplaisante. De l'autre, Bastian s'en fout royalement de ce qu'elle dégage et de comment elle se conduit, tant que ce n'est pas à lui qu'elle s'adresse.

© by Evlee
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 16/10/2016
Localisation : Au milieu de gâteaux
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Oct - 21:02

Isolement bénéfique.
ft. "Libre"





Après avoir balancé mes petites vannes, qu'il n'a sans doutes pas entendu je le vois qui se tourne vers moi. Il me regarde dans les yeux ... roh pitié il me sort le jeu du séducteur, il n'a pas idée que je puisse être une Vélane je crois. C'est moi qui séduis non mais !
Sa chouette m'avait entendu ? Je fais autant de bruit que ça ou quoi, non c'est pas possible. Fin j'espère, merci bien sinon et vive la discrétion.

Le garçon que j'avais croisé s'arrête et lance un petite phrase bien cinglante à notre décorateur en herbe. Belle tournure et intonation parfaite, on dirait moi c'est beau. A mon avis il est venu gueuler et ils se sont prit la tête, une baston ?

Je reporte mon attention sur Monsieur le tortionnaire d'insecte, l'autre n'a pas l'air très enclin à la discussion. Après tout j'ai pas vraiment d'amis, seule au monde ! Donc si je peux m'en faire ... même des bizarres.

-Dérangé est un peu léger comme mot. Bien gonfler serait plus exact.

Je suis pas du genre à mâcher mes mots même en compagnie d'un élève qui fait exploser des trucs. Je m'assoie sur un canapé, en regardant bien s'il n'y a rien dessus et pose mes fesses. Rester debout après cette longue journée me fatigue.

-Et sinon tu t'es fais attaquer ou t'as juste eu besoin de te défouler ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 17 Oct - 22:15
Invité
Ce qu'il se passait autour de lui plaisait à Giovanni. D'abord, l'étudiant ne se laissait pas faire, ce qui le rendait il faut l'avouer, beaucoup plus intéressant. Répondre à la provocation par une pique de ce genre, Dio n'avait pas sous estimé l'individu: Sous ses aires de dépressif, il pourrait en découdre. C'est ce que voulait le vampire, trouver quelqu'un qui, à termes, lui mettrait des bâtons dans les roues dans sa preuve de puissance, un sorcier capable de rivaliser avec lui. Enfin, on en était pas encore là, mais tout portait à croire que cet étudiant cachait quelque chose.

La réponse de l'étudiant fit sourire Dio de plus belle. "Ahaha d'accord, d'accord. Va donc te reposer, il faut travailler dur demain. Y'en a qui en ont besoin à ce que je vois."
La provocation était chose courante chez Giovanni, bizarrement encore plus chez les personnes qui l'intéressaient. Après tout, si il y répondait, qui sait ce qu'il pourrait se passer. Une engueulade? pas très drôle ça. Nooon, mais pourquoi pas un duel? ça lui permettrais de jauger les capacité du nouveau venu. Enfin, Dio n'espérait pas vraiment en arriver à là dès ce soir, mais c'était une éventualité...Exquise.

Non, son attention se portait particulièrement sur la jeune fille, qui pendant ce temps s'était assise sur le canapé de la salle commune. L'italien s'attarda un peu plus en détails sur ses traits. Oui, c'est vrai qu'elle n'était pas vilaine, plutôt jolie même. Une humaine? ou une vélane peut être? Dio n'en était pas sûre.
''Et sinon tu t'es fais attaquer ou t'as juste eu besoin de te défouler ?''
Il s'approcha d'elle et tendit ses mains près du feu, et ne put s’empêcher de rire. Il la regarda de nouveau dans les yeux.

"Ahaha, on peut dire ça. Enfin disons que cette... chose inutile m'a sautée dessus alors que je m'approchais de la fenêtre. Excuse moi si je t'ai dérangé, j'ai parfois tendance à me perdre dans mes pensées, et quand je m'énerve dans celles-ci.. Le moindre prétexte pour me défouler fait l'affaire. M'enfin assez parler de moi, quel prénom puis-je associé à un si beau visage, mia dolce"


A vrai dire, le caractère séducteur de Giovanni effleurait limite le cliché de l'italien beau garçon. Mais bon, n'était il pas quelqu'un de beau et puissant? Et puis, le caractère de l'étudiante lui plaisait de plus en plus. Enfin quelqu'un qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, à croire que c'était presque introuvable. Qui sait, notre vampire a peut être trouver une compagnie plus intéressante que tout ces êtres ''chétiiiifs'', aussi bien hommes que femmes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 257
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 18
Localisation : Là où je pense.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Oct - 23:21
T'essaies de faire quoi là..?
✙ LIBRE ✙


Alors. Entre buter une araignée, séduire une fille et essayer de provoquer le bleuet, Bastian se demande qui est ce type qui est dans la même maison que lui. Il soupire, hausse les épaules et s'avance dans le couloir. Eh oui, il y en a qui bosse. Il y en a qui pensent à leur avenir. Y'en a d'autres qui préfère ne rien faire et rater leur carrière. Bon.

Pendant que la jeune femme file s'asseoir sur le canapé, Bastian lance un simple : Bonne nuit. Et faites pas le bordel. Avant de repartir. Aaaah, enfin son lit. Il s'affale dans ses draps, sans même prendre le temps de se changer. Sa robe de sorcier et sa chemise seront froissés demain et tant pis. Il ferme les yeux. Le moelleux de son coussin, l'impression d'être un burrito enroulé dans sa couette. Ça c'est la vie. Bastian s'est toujours dis qu'on était né pour dormir. Chose qu'il fait en quelque secondes.

Et en espérant qu'ils ne foutent pas le bordel à côté, sinon ça va chauffer du camembert.

© by Evlee

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 16/10/2016
Localisation : Au milieu de gâteaux
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Oct - 1:54

Isolement bénéfique.
ft. "Libre"





Le jeune homme à l'air aimable s'engage dans le couloir avant de nous souhaiter une bonne nuit, au moins il est poli c'est déjà ça.

-Bonne nuit, non t'inquiète on va pas faire de bruits.

Je lui ai répondu parce que c'est la moindre des choses, même si je le connais pas on fait parti de la même maison.
Je croise les jambes et tourne la tête vers l'autre jeune homme, je suis bien entourée en tout cas !
Je vois son regard insistant sur moi, il a jamais vu de fille ou quoi ? Ou alors il en a trop vu.

-Regardes pas trop tu risques de devenir aveugle.

Je lui fais un clin et souris, il s'approche de moi et me regarde à nouveau dans les yeux. Oh je ne vais pas baisser le regard, c'est pas mon genre.

Au vu de se qu'il me dit on est bien envahit par des saloperies, génial !
Il me parle d'énervement, je ne le comprends que trop bien moi aussi j'ai le sang assez chaud mais je dois me canaliser sinon je vais vivre toute ma vie avec mon autre apparence. C'est un peu pour ça que je cache derrière le sarcasme d'ailleurs.

-Oh t'inquiète je sais ce que c'est, malheureusement je ne peux pas trop me laisser aller au niveau colérique.

"Un si beau visage" je vois qu'il ne perd pas son temps, dragueur ? Oui je crois que ça se confirme. Au pire on peut installer un petit jeu, et puis il est loin d'être moche. La petite Vélane aurai-t-elle trouvé chaussure à son pied ?

-Stevie enchantée ! Et toi alors monsieur le tombeur ?

Je m'enfonce sur le canapé puis je sens comme un chatouillement dans le nez, ah non pas mon allergie ! Pas maintenant, bon heureusement que j'ai toujours un paquet de mouchoirs sur moi mais quand même.
Le picotement passe assez rapidement, je peux souffl ....

-ATCHOUUUM

L'éternuement provenant des Enfers vient de sortir, accompagné d'un truc bien dégueu. Petites huîtres ? Non non Stop c'est déjà assez dégoûtant comme ça.
J'attrape vite un mouchoir pour me moucher, comment ça c'est pas sexy ? Ouais bah les filles aussi se mouchent !  

-Il doit y avoir de la poussière dans la pièce. Je suis désolée du spectacle, au moins c'était pas payant.


Ouais j'ai pas honte, ça peut arriver à tout le monde. Même si c'est sacrement crade quand même. Hé bah je crois que finalement la Vélane va finir sa vie toute seule !



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 18 Oct - 4:31
Invité
"Sublime, sublime, subliiime!'', se disait Giovanni intérieurement en pensant à la situation actuelle. Et cette rencontre. Enfin une personne digne d'attention, ou du moins elle en avait tout l'air. Alors comme ça elle s'appelle Stevie, plutôt charmant comme prénom.

La jeune fille devait avoir remarqué comment Dio la regardait, vu comment elle lui avait ''gentillement'' fait comprendre. Ça en aurait fait sans doute rougir plus d'un, mais Giovanni, au contraire, aimait ça. Une énième preuve de cette force de caractère qui semble l'attirer. Comme il se faisait tard, le feu ne réchauffait que trop peu la salle commune, simples braises mourantes et menaçant de s'évanouir à tout moment. Giovanni, en restant face à Stevie, pointa sa baguette en direction de l'âtre et incanta simplement, à voix basse: "Incendio".

Le spectacle auquel il assista ensuite lui donnait une irrésistible envie de rire. La jeune fille, après un éternuement prononcé, avais l'air de caché son mal à l'aise. Après tout, vu le boucan qu'elle a provoqué, elle aurait limite pu réveiller l'autre dépressif qui s'était plaint juste avant.
"Il doit y avoir de la poussière dans la pièce. Je suis désolée du spectacle, au moins c'était pas payant."
En vérité, Giovanni était bien au delà de ça. Il n'allait pas se moquer d'une si charmante compagnie pour un simple éternuement incontrôlé. L'italien glissa sa main gauche dans sa poche de veston, et en sortie un mouchoir en soie qu'il tendit à la jeune fille.

''Ahaha tiens, ça peut t'être utile non? ~ Stevie, donc. Quant à moi, je me prénomme Giovanni, mais tu peux m'appeler Gio, ou Dio pour les intimes."

Giovanni s'assis à côté d'elle, regardant le feu ravivé, frémissant. Il gardait encore et toujours son sourire, qui semblait bien plus plus amical que moqueur ou sarcastique qu'auparavant. Il ajouta: "Alors, en quel honneur le choipeau a t'il attribué à Serpentard una donna bella comme toi? Tu n'as pas l'air d'être une fille qui se laisse marcher dessus, comme toutes les autres. Ton ambition peut être?"
Par un soucis d'élégance évident, Giovanni regardait Stevie dans les yeux quand il s'adressait à elle. Et puis, il fallait qu'il se l'avoue, ces yeux rose et noir étaient loin d'être déplaisant. Giovanni avait il un réel faible pour la jeune fille?


Note:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 16/10/2016
Localisation : Au milieu de gâteaux
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Oct - 16:28

Isolement bénéfique.
ft. "Libre"





Le feu commence à s'éteindre mais mon interlocuteur le rallume assez rapidement avec un simple mouvement de baguette, il n'est pas très compliqué mais après sa bataille contre l'araignée je me dis qu'il doit être assez bon en sortilèges.

-Merci, il fait déjà meilleur.

Je parle du feu bien entendu ... quoique l’atmosphère en elle même se réchauffe aussi l'impression.
Après m'être mouchée et excusée, oui c'est quand même mieux, je remarque qu'il ne bouge pas un sourcil. Il doit avoir envie de rire mais au moins il ne s'est pas enfuie c'est déjà ça.

-Alors je me permet de t'appeler Dio. T'es Italien du coup, vu ton côté beau-gosse dragueur ça ne m'étonne pas.


Je lui fais un clin d’œil et le vois s'asseoir à côté de moi. Je dois avouer que son sourire me fais fondre et me donne envie de sourire à mon tour.

-Non en effet je me laisse pas faire, j'ai mon petit caractère. Et pour le choix du choipeau c'est en effet par rapport à mon ambition. Je fais tout pour réussir les choses que j'entreprends et je compte bien devenir une puissante sorcière. Et toi alors ?

Il me regarde encore dans les yeux, je n'ai pas l'habitude qu'un garçon me fixe comme ça. C'est la première fois. Mais ça me fais plaisir.

-C'est la première fois qu'un garçon me regarde dans les yeux, les autres ont toujours détourné le regard en voyant ma "particularité".

HRP:
 
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 19 Oct - 17:50
Invité
Giovanni se sentait de plus en plus à l'aise. A vrai dire, cela ne lui arrivait pas souvent. La plus part du temps, même étant doté d'une confiance en lui à toute épreuve, Dio restait froid en présence d'autres élèves. Soit, d'abord parce qu'il en méprisait un bon paquet, et aussi parce qu'il n'était pas réputé comme étant quelqu'un de ''socialement amical".

L'italien, assis en belle compagnie et près d'un feu qui réchauffait agréablement la pièce, se mit alors à l'aise sur le canapé, les mains derrière la tête, le regard face à la cheminée.

''Vraiment? au contraire, je pensais qu'une belle fille telle que toi devait avoir un grand succès auprès des autres garçons. Il faut croire que non. En tout cas, je savais que mon intuition était bonne. On a un point commun on dirait, la recherche de puissance, après tout c'est quelque chose d'essentiel pour se faire une place dans ce monde."


Giovanni se leva, et se dirigea face à Stevie. De là, il se courba avec grâce, et pris sa main dans la sienne.

"Il serait triste qu'una belissima telle que toi reste seule dans son coin, avec de si belles et louables ambitions'' Il entreprends alors un doux baisé sur sa main. "Pourquoi ne pas faire un bout de chemin ensemble,Fiore rosa ?"

Gardant sa main dans sa paume, Dio la regardait profondément dans les yeux, avec le sourire le plus élégant qu'il pouvait montrer. Cette rencontre n'était pas une coïncidence, et le vampire ne pouvait pas passer à côté. Cette fille étonnante et ambitieuse portait un charme plus que dévastateur, et Giovanni s'y laissait prendre petit à petit. Qui sait, malgré son côté arrogant et méprisant envers ce qu'il considère comme inférieur, "chétif", l'italien avait peut être un réel faible pour cette Vélane aux yeux et chevelure chamarrés... Et puis, quand deux sorciers ambitieux et talentueux s'unissent, les autres n'auraient qu'a bien se tenir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 16/10/2016
Localisation : Au milieu de gâteaux
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Oct - 21:33

Isolement bénéfique.
ft. "Libre"





"Une belle fille telle que moi", c'est vrai que j'attire les regards masculins mais aucun n'avait succombé, si peux dire ça comme ça. Mais ça me fait plaisir de voir que je plais vraiment à un garçon.

-Belle intuition alors. On est tout les deux à la recherche de puissance, on pourrait peut être s'entraider.

C'est une petite excuse pour pouvoir le voir plus souvent et rester un peu ensemble, mais je suis bien trop fière pour l'avouer encore.
Il se lève et vient se placer devant moi avant de prendre ma main. Il va pas me demander en mariage maintenant quand même ?!
Ses paroles me font légèrement rougir, mais c'est quand il m'embrasse la main que je deviens rouge comme une tomate. J'essaye de me cacher derrière mes cheveux mais c'est trop cramé ! J'ai le cœur qui bat juste trop vite, bon essaye de respirer et de reprendre ton calme.

-Oh et bien je dois dire que cette invitation me plait beaucoup, comment refuser quelque chose à un homme si charmant.

Je me lève et me positionne de Giovanni, c'est une merveilleuse rencontre que je viens de faire. Je peux remercier l'araignée de lui avoir sauté dessus sinon je ne serai pas descendu.

-Et dire qu'au départ j'étais descendu pour râler, j'ai bien fait de rester plus longtemps ici. Sinon je serai passée à côté de cette belle rencontre.



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 30 Oct - 1:04
Invité
Giovanni ne pouvais aller mieux. Habituellement isolé il avait enfin quelqu'un à ses côtés, une alliée sans doute puissante qui plus est. Avec un peu de chance, il aura enfin une occasion de prouver à ces péteux ce qu'est le vrai talent, et c'était franchement pas plus mal.

Les derniers mots de Stevie le confortaient dans son jugement. A ses dires, l'italien sourit.

[color:28b0=#009933]''Tu m’ôte les mots de la bouche, bella. Je m'en veux cruellement de ne pas t'avoir remarqué plus tôt."

Gio regarde alors le cadran dans la salle commune. Il se faisait tard désormais, et il ne fallait pas qu'il précipite les choses. Et puis, aucun gentleman digne de ce nom de forcerai la main à pareille créature.
Le vampire posa alors un genou à terre, et sans omettre son habitude de la regarder profondément  dans les yeux, lui pris la main.

''La lune est maintenant haute dans le ciel, ta sublime compagnie m'en a fait perdre la notion du temps. Retrouvons nous à l'aube demain, si cela te convient, nous ferrons plus amples connaissances."

Giovanni lui baisa une nouvelle fois la main, puis rapprocha son visage de la jeune fille. Ils étaient vraiment proche, et l'italien pouvait sentir le doux parfum émaner du col de l'étudiante. Il se rapproche encore. Et encore.
Il se positionne finalement à proximité de son oreille droite, et lui murmure suavement: ''Bonne nuit, mia dolce rosa..''

A ces mots, Giovanni se releva avant de se diriger, un sourire au lèvres, en direction des dortoirs masculins.
''Qu'elle m’interrompe ou me laisse aller, quelle belle personne.'' pensa le vampire.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 16/10/2016
Localisation : Au milieu de gâteaux
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 31 Oct - 23:17

Isolement bénéfique.
ft. "Libre"





Gio regarde l'horloge, j'y jette aussi un coup d’œil et m’aperçois qu'il commence vraiment à ce faire tard. Je n'ai pas vu le temps passer, moi qui avait envie de me reposer ... mais bon je ne vais pas me plaindre hein, loin de moi cette idée.
Puis je vois le jeune homme s'agenouiller devant moi et me prendre la main, ce geste me fait rougir.

-Oui je crois qu'on devrait aller ce coucher. Compte sur moi pour demain, je serai là.

Il me dépose un baiser sur la main et se relève avant d'approcher son visage du mien, je suis gênée. Mon cœur bat anormalement vite, je n'ai jamais ressenti ça avant.

-Bonne nuit à toit aussi.

Je lui dépose un bisous sur la joue et me dirige vers les chambres des filles, encore toute chamboulée. Hé bah j'ai passé une soirée incroyable, j'ai hâte d'être à demain. Mais d'abord une bonne nuit de sommeil.

HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» aura maléfique , combat ? ... ( libre )
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum de Traverse :: Flood :: La Poubelle :: Ancien RP-
Sauter vers: