:: Administration :: × Dossiers d'inscriptions :: × Validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ezechiel Shepherd [FINITO]

Invité
Invité
Dim 16 Oct - 12:52
Invité
⌈ Baisse les yeux ! ⌋


T'es qui toi ?

Nom
Shepherd
Prénom
Ezechiel
Âge
18 ans
Nationalité
Anglaise
Sexe
Masculin pour sûr !
Orientation Sexuelle
Qu’est-ce que ça peut vous faire ?
Sang
Sang mêlé à son grand désespoir
Groupe
Etudiant
Profession
Etudiant
Baguette
Bois d’Acajou, ventricule de dragon, 25 cm.
Particularité
Animagus
Avatar
Code:
Yukine - Noragami × Ezechiel Shepherd






Physique

Si on regarde de manière générale l’aspect d’Ezechiel, on s’apercevra rapidement qu’il n’est pas très grand. Avant toute chose, il faut savoir qu’il tient pour beaucoup de sa mère et très peu de son père, à son plus grand désespoir. Petit, donc, il ne dépasse pas le mètre soixante-cinq, ce qui ne lui facilite pas la tâche quand il s’agit de faire comprendre qu’il n’est pas quelqu’un de tout gentil tout mignon. Ce qui ne l’aide pas non plus, c’est sa blondeur et le bleu tranchant de ses yeux. Un bleu calme, loin de la tempête, qui laisse facilement croire que le jeune homme n’est pas quelqu’un de tourmenté, loin de là. Chose totalement fausse. En vérité, Ezechiel est certainement l’incarnation même de l’expression « Il ne faut pas se fier aux apparences », mais ça, on en parlera plus tard.
Côté vestimentaire, on ne peut pas dire qu’il se démarque franchement des autres. Au contraire, il se fond plutôt bien dans la masse, et ça lui va comme ça. Le plus souvent, il s’habille d’un jean, d’un t-shirt, d’une paire de basket et le tour est joué. Bien entendu pour les cours, ce n’est pas la même chose mais dès qu’il peut se la jouer décontracté il ne se gêne pas pour le faire.

Un autre détail a son importance dans la description physique d’Ezechiel. En effet, comme ce dernier a choisi la voie de l’Animagus, et qu’il la contrôle depuis une petite année maintenant, il est bon de décrire ce à quoi il ressemble lorsqu’il se transforme. Le renard des neiges qui le représente est un monstre de douceur et de pureté à lui tout seul, ce qui déplait énormément à Ezechiel qui espérait avoir une personnalité un peu plus… sauvage, dirons-nous. Mais passons. Blanc comme neige, sans mauvais jeu de mot, ce petit animal peu se glisser n’importe où, est plutôt agile et adore les grande étendues désertes. Mystérieux par-dessus tout, il a un regard perçant –que n’a pas Ezechiel sous sa forme humaine, mais c’est seulement parce qu’il s’en prive, qui pourrait certainement faire craquer n’importe qui. Son pelage est dense, doux et si vous avez l’occasion de le toucher, vous aurez tout simplement l’impression de caresser un nuage.
Psychologie
Ce qu’il est :

Courageux – Désordonné – Fainéant – Fier – Impatient – Impulsif – Jaloux – Joueur – Possessif – Protecteur – Rancunier – Sensible – Solitaire

Ce qu’il montre :

Arrogant – Capricieux – Coléreux – Egoïste – Insolent – Malicieux – Négatif
Histoire

Résultat d’un amour inconditionnel entre un sorcier et une humaine, tu es né il y a 18 ans de cela dans une ville au Nord de l’Irlande, en plein hiver. Si tu as été et sera certainement toujours le bonheur de tes parents, ce n’était pas l’avis des parents de ces derniers pour qui se trouvait un fossé immense entre les deux mondes qu’avaient décidés de partager tes parents. Et toi, dans tout ça, toi, tu étais au beau milieu, sur la corde raide comme disait l’une de tes grand-mère. Tu n’avais rien demandé à personne, mais tu étais là, et tu n’avais pas le choix de grandir sans appartenir totalement à un monde ou à l’autre.
Pendant le début de ta vie, tes parents, et surtout ta mère, avaient optés pour te laisser vivre normalement dans le monde « humain », c’est-à-dire sans magie aucune. Tu allais à la crèche comme tous les autres enfants de ton âge, tu pleurais comme eux, tu évoluais comme eux, et ça les ravissait autant l’un que l’autre, du moins, sur le début.

« C’est un sorcier !
- Nous étions d’accord, Gabriel…
- Pourquoi devrait il vivre toute sa vie dans ce monde, et pas dans le mien ? Il a le droit de savoir !
- Mais c’est dangereux ! »

Cette discussion, elle te hantera certainement toute ta vie. Aujourd’hui encore, quand tu as le sommeil un peu agité, tu repenses à ce que tu avais entendu cette nuit-là. Cette nuit où ton père essayait vainement de convaincre ta mère de partir avec lui dans un monde qui n’était pas le sien, et qui ne le serait jamais. Elle refusait, catégoriquement. Et toi, encore une fois, tu étais au milieu. Au milieu de deux mondes, mais aussi au milieu d’une dispute qui déchirait tes parents, au point d’en arriver à un divorce qui fera que toi, Ezechiel, 7 ans et demi, grandira ensuite loin d’un père qui n’aura pas réussi à te garder sous son aile, à son plus grand regret.

La magie ? Ça te fascinait. Ta mère ne savait pas, elle ne devait pas savoir. Tu ne voulais pas qu’elle sache que tu te renseignais sur la matière, que tu lisais des livres, et que tu t’entrainais parfois aussi, grâces aux affaires que ton père avait laissé avant de partir et que ta mère avait soigneusement caché dans le grenier. Tu avais même trouvé un petit journal, comme un journal intime, que tu avais lu encore et encore et qui racontait dans les moindres détails l’évolution de ton père en tant que sorcier et ce depuis son plus jeune âge. C’est ainsi que tu appris qu’il était Animagus. L’une de ces personnes capable de se transformer en un animal en fonction de leur personnalité. Forcément, tu t’étais renseigné sur la manière d’en devenir un aussi, parce que ton père, c’était tout simplement devenu comme une icône pour toi. Tu voulais tout faire pour lui ressembler, et pourquoi pas un jour le rejoindre dans ce monde qui, selon toi, est certainement plus le tien que le monde de ta mère où tu t’ennuies, où tu fais semblant de rien juste pour rassurer ta mère un peu trop collante, un peu trop inquiète.

15 ans, l’âge de toutes les bêtises. Tu es devenu un vrai garnement et ta mère ne te comprend plus. D’ailleurs, il ne se passe pas une journée sans que vous ne vous criiez dessus, c’est pour dire.

« Si c’est comme ça, je veux aller vivre chez papa ! Lui au moins il me comprendra ! »

Tu avais lâché ça comme ça, tu l’avais posé tel une bombe devant ta mère affligée, complétement détruite, complétement apeurée de voir son fils, la chair de sa chair, se vouer à un destin qu’elle estimait lugubre.
Pendant plusieurs années avant ça, tu avais réussi à contacter ton père, notamment par des lettres que tu cachais à ta mère. Grâce à cela, tu avais pu en connaitre beaucoup plus sur le monde des sorciers, monde que tu voulais faire tien maintenant que tu comprenais bien plus l’impact que ça avait sur ta vie. Avant, ce n’était qu’un passe-temps, pour ne pas dire un jeu, maintenant, c’est devenu le but d’une vie.

Ambiance tendue à la maison, adolescent intransigeant que tu étais, capricieux et complétement borné, tu avais claqué la porte de cette dite maison pour rejoindre ton père. Ce dernier, en te voyant arriver, s’empressa de contacter son ex-femme pour la rassurer, se doutant qu’elle avait dû courir dans tout le quartier à la recherche de son fils disparu, fils qui avait finalement fait son choix. Elle ne pouvait pas s’y opposer, elle avait déjà perdu l’homme de sa vie à cause de ce monde « maudit », et voilà maintenant qu’elle perdait son fils. Et toi, Ezechiel, adolescent rancunier, tu ne pouvais t’empêcher de lui en vouloir pour tout ce qu’elle t’avait caché, pour tout ce dont elle t’avait privé, pendant tant d’années. A ce moment précis, tu n’étais plus coincé entre deux monde, selon toi, tu étais rangé du côté de ton père et tu ne voulais plus entendre parler de cet autre monde qui t’avais caché trop de choses sur ce que tu étais, sur ce que tu pouvais devenir.

Ton père, lui, essayait de plaider en faveur de ta mère en te disant que ce n’était pas de sa faute, qu’elle avait fait cela pour te protéger et qu’elle avait au final eu raison de le faire, mais pour toi, ce n’était juste que des bêtises. Te protéger de quoi ? De qui ? Si elle avait réellement voulu te protéger, elle aurait dû accepter que tu vives comme un sorcier dès le début, pour t’apprendre des choses qui t’auraient été utiles et que tu dois rattraper maintenant. Pour toi, tout ce qu’elle a fait pour te « protéger », ce n’était que du vent. C’est ainsi que tu en es venu à complétement renier le monde humain.

« Moi, sang mêlé ? Tu rigoles ? J’suis un sang pur moi, un vrai ! »

Rapidement, tu as été scolarisé dans l’une des meilleures écoles pour sorcier en devenir : Poudlard. Tu avais peu de temps pour rattraper ton retard, mais grâce à l’aide de ton père et ton implication, tu avais rapidement rattrapé le niveau convenable pour quelqu’un de ton âge. Mais à l’école, tu avais rapidement compris que tu n’avais pas intérêt à dire que ta mère était une humaine, c’était clairement mal vu et t’avais pas forcément envie d’être la risée de l’école, ou encore moins trainer avec ceux qui étaient maltraité sous prétexte qu’un de leurs parents (ou les deux, même) n’était pas sorcier. Toi, tu préférais l’élite, ceux dont les deux parents étaient sorciers, et s’ils avaient une renommée c’était encore mieux. Pour mentir, tu disais sans sourciller que ta mère était malheureusement décédée quand tu étais petit, que tu ne l’avais jamais connu mais que ton père s’était occupé de toi et que tu vivais très bien comme ça. Après tout, ce n’est pas complétement faux.

Mais à trop t’enfoncer dans ton mensonge, ne finiras-tu pas par te noyer lamentablement ?

« Papa, je veux être un Animagus comme toi ! »

L’envie d’apprendre l’art d’être un animagus comme ton père te suivait déjà depuis de longues années, à vrai dire depuis que tu avais commencé à lire tout ce qu’il avait laissé à la maison quand tu vivais encore chez ta mère, mais tu n’avais jamais trouvé de renseignements sur comment en devenir un. Maintenant que tu vivais à plein temps avec ton père, tu comptais bien tout apprendre de cette capacité, et en accepter les avantages comme en subir les inconvénients.
A l’aube de tes 16 ans, ton père accepte enfin de t’apprendre comment faire, mais te prévient que le chemin pour y parvenir sera long et que tu ne devras en aucun cas te décourager, aussi longtemps que cela puisse durer.
Et ça pour être long, ça l’a été. Pendant une bonne année, presque jour pour jour, tu avais donné de ta personne, de ton énergie, pour passer toutes les étapes pour devenir un animagus. De la feuille de Mandragore à garder tout un mois dans la bouche, au processus d’imagerie mentale complexe, tu as tout fait.

La première fois que tu as réussi à prendre ta forme animale, tu étais en présence de ton père. Tu espérais avoir un animal au moins aussi imposant que lui, puisqu’il arrivait pour sa part à se transformer sans aucun mal en un magnifique loup blanc, comme ceux que l’on peut voir en Sibérie ou en arctique. Tu le respectais et le respecte toujours aussi pour ça, ton père. Pour toi il est l’image même de la puissance et du respect, chose que toi, tu essayes d’obtenir en mentant. Lui arrive à le faire en étant le plus honnête du monde.
Revenons-en à ta première transformation. Disons que t’as encore du mal à l’accepter. Toi qui t’attendais à avoir une personnalité qui correspondrait parfaitement à un animal majestueux et remarquable comme ton père, tu t’étais transformé en un simple petit renard des neiges. Sérieusement, un renard des neiges ? Pour toi, c’était juste la pire des trahisons. Comment est-ce que tu allais pouvoir surprendre ou même inspirer l’autorité, la peur, l’angoisse, sous une stupide forme de renard tout blanc ?
Ton père a beau te rassurer en disant que ça te va bien, qu’il n’y a pas à s’énerver pour si peu et que le charme, en fin de compte, ne se trompe jamais et c’est donc réellement l’animal qui est lié à ta personnalité, tu n’arrives pas à t’y faire. Tu es complétement dégouté et même si la transformation n’a plus de secrets pour toi, tu préfères ne pas te montrer sous ce jour. D’ailleurs, si tu pouvais même oublier cette période de ta vie, cet échec cuisant, ça serait vraiment cool.

Quoi qu’il en soit, tu as aujourd’hui 18 ans, tu continues ta scolarité dans la même école, avec les mêmes mensonges, les mêmes apparences que tu laisses voir, les mêmes secrets que tu caches sans trop de honte… Tu te dis qu’avec un peu de chance, tu arriveras à t’en sortir sans trop t’enfoncer plus dans l’abîme du mensonge, mais encore faudrait-il que tu n’aies pas déjà touché le fond.
Pseudo
J’ai pas de pseudo :c
Code du règlement
Validé #Bastian
Un dernier mot ?
Mot


@ Evlee
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 392
Date d'inscription : 11/02/2014
Localisation : Error 404
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Oct - 13:09
Eze chouuu ! ♥ Bienvenue ch'tit coeur, tu connais les formalités, blabla et tout alors je te souhaite bon courage pour ta fichouille. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 26 Oct - 16:23
Invité
Bienvenuuuue (officiellement pour le coup) hâte de lire la suite de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 258
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 18
Localisation : Là où je pense.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 27 Oct - 1:02

 
Validé !

 

COLLÈGE DE POUDLARD, ÉCOLE DE SORCELLERIE

Directeur : Voldinou

Cher Mr Shepherd,
Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription au collège Poudlard. Vous trouverez ci-joint la liste des ouvrages et équipements nécessaires au bon déroulement de votre scolarité.
La rentrée étant fixée au 1er septembre, nous attendrons votre hibou le 31 juillet au plus tard.

Ca y est, tu es validé ! Youhou, champagne ! Tu connais les formalités, hein ? Fiche de lien, rp, demande, machin machin et tout ! Ah oui, et tu file à la maison Gryffondor ! Fais honneur à ta maison et gare à tes fesses, les gryffondors sont très mal vus à Poudlard maintenant. Amuse toi bien !

Veuillez croire, cher Mr Shepherd, en l'expression de nos sentiments distingués.

Monsieur X
Directeur/trice-adjointe
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» camelia shayan shepherd - i'm out of touch, i'm out of love. u.c
» Ezio Shepherd {Poète et barde}
» Rasiel Stormwind [Finito!]
» Kihin Hiei[Finito]
» La mort aux trousses [Finito]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum de Traverse :: Administration :: × Dossiers d'inscriptions :: × Validés-
Sauter vers: