:: Flood :: La Poubelle :: Ancien RP Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A la rescousse ! [Feat. Ethan]

avatar
Messages : 274
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 19
Localisation : Là où je pense.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Déc - 0:08
Prince Charmant, sur son cheval blanc
✙ Ethan Douglas ✙


Un journée plutôt tranquille. Il s'est retenu en cours aujourd'hui et n'a pas foutu le bordel. Il est même fier de lui. Habituellement, il s'amuse à balancer des boulettes de papiers enchantées sur le professeur ou un élève particulier, ou il s'arrange pour que la moitié de la classe finisse à l'infirmerie après sa distribution de nezansang gratuits. Il se balade alors dans les couloirs en traînant des pieds et traverse les étages encore et encore. Il a envie de se promener, parce que c'est cool de tout piger en classe, ça permet de ne pas se plonger dans ses manuels après les cours.

Il entend du boucan venant des toilettes de garçons. Des rires, des coups ainsi que des gémissements. Intrigué, le serpentard s'y dirige. Vêtu d'une simple chemise et d'un pantalon noir avec sa cravate ouverte, il porte sa main à sa baguette dans sa poche arrière et passe la tête par la porte. Devant ses yeux un spectacle qu'il a déjà vu cent fois : un bisoutage.

Trois gryffondors plongeaient la tête d'un autre dans la cuvette des toilettes avant. Haussant un sourcils, il s'approche à pas de loup, main derrière le dos puis se penche légèrement.

Trois contre un, c'est pas très fair play tout ça !

Il rit un peu, moqueur. Provocateur, et il aime ça. Sans leur laisser le temps de réagir plus il dégaine sa baguette et les envoie de l'autre côté de la pièce, chacun leur tour. Il est plutôt doué en duel, et il n'est bon qu'à ça même.

Ca va ? qu'il fait à la victime.

© by Evlee
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 7 Déc - 1:40
Invité
Les étoiles l'avaient prédit pourtant que cette journée allait être semée d'embûches, mais si j'avais su que la position de Vénus signifiait "eau" alors je me serais retenu d'aller aux toilettes après le cours de Sortilège... Pourtant, tout avait bien commencé! J'avais rendu mes devoirs à temps, je n'ai pas été en retard à mon premier cours malgré la "disparition" de mon sac pendant le petit déjeuner et j'ai même pu répondre correctement aux questions du professeur d'Histoire alors que je n'avais pas révisé le cours -je m'étais endormi dessus... Même le déjeuner avait fini sans accroc avec les Serpentards! Mais il a fallu qu'une envie pressante survienne et que je fasse un grand détour après le premier cours de l'après-midi -et le seul pour les troisièmes années de Poufsouffle pour aujourd'hui...

Enfin, j'aurais pu m'y préparer aussi, une journée sans bousculades, ça n'existe pas! J'étais malheureusement distrait, heureux de pouvoir me soulager après deux heures insupportables à remuer sur ma chaise, les genoux croisés, sans oser lever la main pour y aller. A vrai dire, je ne les avais même pas entendu entrer, à peine les avais je remarqué dans les glaces pendant que je me lavais les mains, je sursautai alors lorsque la porte claqua violemment contre son cadre. C'est alors que je les vis, trois géants, plus jeunes que moi mais déjà des mastodontes, le regard dur, des frères si j'en juge par leurs traits mais comment savoir? Tout les grands se ressemblent ici! Seuls leurs yeux peuvent trahir leur appartenance à une maison spécifique, les Serpentards étaient plutot froids tandis que les Serdaigles avaient des regards d'aristocrates snobant leurs voisins, quant à nous, nous étions... gentils, tout simplement! Mais la lueur colérique dans leurs pupilles me fit comprendre qu'ils étaient de Gryffondor, j'aurais pu le deviner en regardant leurs tenues mais leurs yeux me tétanisaient tant et si bien que je n'osais baisser la tête, préférant rallonger le court répit qu'ils me laissaient avant de me passer à tabac.

Faisant comme si de rien était, je grimaçai un sourire gêné tout en me dirigeant vers la sortie, sac à la main et reins collés contre les lavabos, faisant comme si je ne comprenais pas ce qu'ils disaient, en fait, c'était vraiment le cas, mon cerveau était tellement liquéfié que je ne pouvais tout simplement pas comprendre leurs paroles, hélas, l'un d'eux me bloqua dans ma retraite. J'utilisai donc la technique de la tortue, tête basse, air coupable et on attend que la tempête passe, en priant pour ne pas prendre trop cher non plus! Je savais évidemment de quoi il en retournait, il n'était pas facile de cacher son age ici et avoir 15 ans était la pire chose qui pouvait arriver à un sang pur non-Serpentard, limite, cela devenait un ennemi public numéro 1, l'homme à abattre, un traitre à son sang et sa communauté, il n'était un secret pour personne qu'à cet age, on devait rencontrer le Seigneur des Ténèbres avec ses parents. Au vu des circonstances, il est particulièrement ardue de faire croire qu'on n'est pas comme les autres sang purs à son service alors que toute la famille, ou presque, est liée à lui... Je restais donc muet comme une carpe.

C'est alors que les choses s'accélérèrent, l'un d'eux me bouscula, suivi d'un autre jusqu'à ce que je devienne littéralement le jouet à pousser vers son voisin le plus fort possible. Pas très doué en combat et encore moins en self-defense, je me laissais faire en gardant mon sac contre mon torse, encaissant à moitié les chocs de cette façon. Mais c'est ce que devait attendre le plus costaud qui me l'arracha des mains pour le lancer droit vers les toilettes!

-Non!

Je me précipitai vers mes affaires quand une douleur aigue me coupa le souffle, je me retrouvai alors par terre, servant de tapis pour leurs chaussures, la tête protégée par mes bras. Je finis par me relever et tentai même de pousser l'un de mes agresseurs mais les deux autres furent plus rapides et usèrent du sort de lévitation. Je retombai de tout mon long par terre et mon menton cogna durement contre le carrelage tandis que mes chaussures volaient à quelques centimètres du sol. Etourdi par le choc, je me remis à raisonner que lorsque de l'eau entra dans ma bouche et mon nez et me fit tousser sans pouvoir respirer de l'air pour autant, l'un d'eux me maintenait la tête sous l'eau des toilettes! Cela se répéta plusieurs fois malgré mes cris étouffés, les cheveux emmêlés dans les doigts d'un des colosses, bouger était aussi douloureux que rester en apnée ou me débattre...

C'est alors que la résistance que m'imposait l'élève disparut, profitant de l'occasion, j'arc-boutais mon dos et appuyais sur mes mains tremblantes pour me sortir de là, touchant et crachant eau et bave. Incapable de faire davantage pour l'instant, j'utilisais uniquement mon ouïe pour comprendre ce qu'il se passait.

Trois contre un, c'est pas très fair play tout ça !

C'était la voix d'un garçon que je ne reconnaissais pas, il rigolait, semblant trouver la situation drole. Je ne partageais pas son hilarité bien entendu, et mes tortionnaires non plus à en juger par leur mutisme. Puis il y eut des bruits de corps s'affalant contre un mur suivit de la disparition de la pression contre mon crane, mes mèches bouclées retombèrent devant mes yeux, dégoulinantes d'eau comme ma chemise et ma cravate.

Ca va ?

Instinctivement, je me retournai en reculant jusqu'au fond de la cabine! Il n'était pas rare que des élèves se tapent entre eux pour savoir qui malmènerait en premier leur cible et en voyant qu'il portait du vert grace à son reflet dans la tuyauterie, je pensai que c'était le cas, un bête duel de coq pour savoir qui me ficherait la volée finale... D'une main tremblante, je sortis ma baguette en bois clair et la tins à deux mains, les joues en feux à cause du traitement des autres et par gêne, la voix chevrotante.

-Je-je-j... J'te p-préviens! Je sais me servir de ce tru-uc!

Quelques étincelles rouges jaillirent à son extrémité, semblant peu apprécier comment je la désignais, ou tout simplement parce que je l'agitais à cause de mes tremblements...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 274
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 19
Localisation : Là où je pense.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Déc - 20:01
HAHAHA. T'es marrant toi
✙ Ethan Douglas ✙


Un Poufsouffle. Un malheureux Poufsouffle. Qui se faisait violenter par d'autres. Ca ne regarde pas vraiment Bastian, que les élèves se tabassent entre eux, et honnêtement il en avait rien à faire. En revanche, il ne peut pas laisser passer un tel acte de lâcheté. Et puis, il faut bien s'occuper en ces temps et une bonne partie de baguettes tendues - sans soue entendu s'il-vous-plaît - ne faisait pas de mal. Il coule un regard vers l'autre, levant un sourcil en le voyant sortir sa baguette qui se met à crépité un vieux pétard mal allumé. Ouvrant grand les yeux, il retrousse ses manches et passe un main derrière le dos, l'autre brandis devant lui, baguette à la main. Il hausse les sourcils puis fait un petit moulinet.

Dentesaugmento.

Ou le sort qui fait pousser tes dents jusqu'à ce que l'autre l'annule. Au moins il est sûr que l'autre ne l'ouvre pas durant son petit duel et ne lui lance un sort. Il se tourne enfin vers les trois agresseurs.

Bon, bon. Par qui je commence ?

Un mouvement de baguette fait fermer la porte dans laquelle le Poufsouffle se trouvait, histoire de le protéger d'un quelconque ricochet de sortilège. Ne laissant pas le temps aux élèves de reprendre leurs esprits, il refait quelques rapides moulinets et vise le premier.

Furunculus. Crache-limaces. Oh, Rictusempra.

Un grand sourire s'affiche sur son visage alors qu'il voit les Gryffondors se tortiller et pousser des beuglements suite à ses sortilèges. Ce genre de formules, il les connait par cœur. Quoi de plus normal pour un chieur comme lui ? Il leur montre la porte avec un mouvement de bras solennelle et les regarde s'enfuir en courant, l'un deux se ratatinant en glissant sur une limace fraîchement crachée. Il ne peut pas s'en empêcher et se met à rire, le cul par terre. Un fois les trois Gryffondors assez loin, Bastian donne un coup de baguette vers la porte des toilettes et regarde l'état dans lequel il a laisser le pauvre Poufsouffle. Au moins ce sortilège permettait de vérifier si la cible s'était bien brossé les dents.

V'là une bonne chose de faite. Qu'est-ce que j'vais faire de toi maintenant...?

Il annule son sort, redonnant aux dents de l'autre leur taille normale pour le laisser parler, et parce que ressembler à un castors ne lui plaît sans doute pas.


© by Evlee
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 1 Fév - 2:06
Invité
Mon "sauveur" me regarda un moment, bien trop calme pour me rassurer, et la présence des autres n'arrangeaient pas les choses! Retroussant les manches comme s'il se préparait à envoyer des pains, je fermais les yeux, m'attendant à sentir le choc contre mon nez. Je ne devais pas être un adversaire à sa hauteur car il me lança un sort que je reconnus autant à la formule que par l'effet sur mon corps. Mes dents poussèrent au point que je ne pouvais plus parler, j'en fis tomber ma baguette d'horreur, ahuri devant le phénomène qui me fascinait autant qu'il me faisait mal, n'ayant pas non plus une grande bouche. Incapable de me défendre et, donc, n'étant plus une menace pour lui, l'élève se retourna vers mes agresseurs.

Bon, bon. Par qui je commence ?

Curieux de voir la suite de l'échange magique, je m'apprêtais à sortir mon nez de la cabine quand la porte se referma sous mes yeux, m'isolant de tout ce qui allait suivre. Je ne pouvais me fier qu'aux sons de ses chaussures crissant sur le carrelage et la respiration accélérée des trois autres... La situation venait de changer, de prédateurs, ils étaient à présent des proies, et ils allaient connaitre le même sort que moi, enfin, c'est ce que je pense...

Furunculus. Crache-limaces. Oh, Rictusempra.

S'ensuivit alors des bruits écoeurants et des cris faisant place très vite à des jurons plus fleuris les uns que les autres, adressés à moi comme à mon "sauveur". Je les entendis se précipiter dehors sans faire un énorme tintamarre pour bien se faire remarquer, aucune chance qu'un professeur ne les entende pas, leur maison allait en perdre des points... Je grimaçais à cette idée. Au final, des souffre-douleurs, il y en a toujours eu dans les sociétés, et je n'étais pas un de ces adolescents bourrins et bien musclés, il n'était donc pas étonnant que je sois dans cette galère... Plongé dans mes pensées, le bruit sec du verrou de la porte me fit sursauter, reculant jusqu'au fond, je n'avais même pas remarqué qu'il avait cessé de rire.

V'là une bonne chose de faite. Qu'est-ce que j'vais faire de toi maintenant...?

D'un coup de baguette, il réduisit mes dents, leur rendant leur taille normal. Je pus enfin déglutir sans manquer de m'étouffer! Son interrogation ne semblait pas agressive malgré la brutalité dont il avait usé sur les autres mais je n'oubliais pas qu'il m'avait sauvé d'une humiliation certaine. J'inclinai donc la tête en guise de remerciement, droit comme un I.

-Je... Je ne sais pas qui tu es m-mais merci beaucoup! J'ai une dette envers toi maintenant... A... alors si tu as besoin d'un service, ... n'hésite pas!

Les joues en feu, je fixais à présent l'étrange Serpentard qui venait tout simplement de protéger un Poufsouffle, ce qui n'est pas au courant à notre époque!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 274
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 19
Localisation : Là où je pense.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Fév - 23:18
Tu sais quoi ? J'ai mal au bide.
✙ Ethan Douglas ✙


Bastian a l'impression d'avoir un de ces adolescents qui ont peur de s'en prendre une à chaque mouvement. Il a l'impression d'avoir un robot devant, un robot qui le remercie mais un robot quand même. Il lui offre un sourire gratifiant et se lève, mettant une main dans sa poche et tendant l'autre pour serrer celle de l'adolescent de façon nonchalante. Il hausse les épaules et range se met à nettoyer les toilettes - encore une fois, il doit être abonné aux séances de récurages décidément dans ce bahut. - d'un coup de Récuvit.

Appelle moi Bastian. Si ces abrutis reviennent te chercher des noises t'auras qu'à m'en parler, je me ferai un plaisir de les transformer en verracrasse.

Il sourit et range enfin sa baguette. Des élèves martyrisés il y en a beaucoup ici. Bastian a déjà surpris beaucoup en taper d'autre, ou même les torturer. La plupart du temps il ne bougeait pas parce qu'un autre le faisait à sa place ou parce qu'il savait qu'il ne gagnerait pas. Il s'était déjà retrouvé à la place de l'autre élève martyre... Transformé en escargot bleu. C'est pas la meilleure des créatures mais au moins il avait pu s'amuser avec ses antennes jusqu'à ce qu'il reprenne sa forme d'origine grâce à son professeur de métamorphose ou également sa tante.

Tu as besoin d'aller à l'infirmerie ?

Il regarde l'autre élève de haut en bas, l'examine un moment. C'était presque inconscient qu'il prenne soin de la victime juste après, qu'il s'assure qu'elle aille bien. Et parfois ça en était malaisant, mais il ne s'en rendait pas compte la plupart du temps.

© by Evlee
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 20 Mar - 3:04
Invité
Il se mit à sourire et me serra la main, comme si le méchant loup n'existait pas, je restai sur mes gardes quand même. J'avais assez d'expérience pour savoir qu'un élève pouvait fort bien cacher son jeu, pas question de me faire avoir une seconde fois! Face à ma proposition, il haussa les épaules et... nettoya les toilettes. Ok, là j'étais perdu. Un Serpentard héroique et maniaque, ça existe vraiment? Paumé, je le regardais faire sans rien dire ni sortir de mon cabinet, bouche bée. Il finit néanmoins par répondre, me ramenant à la réalité -et refermant ma bouche au passage:

Appelle moi Bastian. Si ces abrutis reviennent te chercher des noises t'auras qu'à m'en parler, je me ferai un plaisir de les transformer en veracrasse.

Bastian... Ca me disait quelque chose. Ce n'était pas le Serpentard qui avait fini en escargot rose un jour? Ah non, en escargot bleu! Cela avait fait le tour de l'école et beaucoup n'avait pas perdu de temps à en rire et faire des vannes. En fait, on n'était pas si différent, bien que lui sache se défendre, moi... C'était une toute autre histoire! Bon, au moins je n'ai pas encore eu le "loisir" de finir en belette ou autre bestiole, là dessus, mes tortionnaires étaient assez "sympa". J'avais bien conscience qu'il avait utilisé non pas un mais trois sortilèges interdits selon le règlement intérieur, d'ordinaire, je l'aurais dénoncé, mais j'étais bien trop content qu'on m'ait sauvé d'un énième bizutage.

Tu as besoin d'aller à l'infirmerie ?

Sa question était normale, bien que surprenante vu que c'est un Serpentard -un jour, il faudra que j'arrête de suivre ce genre de préjugés, les Gryffondors sont sensés être sympathiques avec les autres maisons hormis les Serpy...-, pourtant, elle me vexait. J'imaginais déjà la réaction de mon paternel s'il apprenait que j'ai dû aller à l'infirmerie, j'étais déjà une calamité en sortilèges alors si j'étais fragile, il n'allait pas le supporter, et maman ne pourra pas me protéger cette fois-ci. En fait, je crois que ma famille m'effraie plus que les élèves et le personnel de cette école... Secouant la tête, je quittai enfin les toilettes et retirai ma robe de sorcier détrempé, il me faudra faire un tour au dortoir pour me changer avant d'aller au prochain cours, ça allait jaser! Et puis... Je n'allais quand même pas lui dire que j'avais peur de l'infirmier, si?

-N-non, ça va aller... mais merci pour la prop-position quand même!... Et puis... Il parait que l'infirmier est d'u-une humeur de chien aujourd'h...

Ma fin de phrase s'était éteinte avec le peu de courage sociale que j'avais pour aujourd'hui. Mes joues me faisaient mal à force de chauffer et je dus me mordre les joues pour ne pas rentrer ma tête dans mes épaules et filer jusqu'à la Bibliothèque pour aller me noyer dans la honte. Des fois, je hais ma franchise, vraiment! En plus, il me regardait comme si j'étais une souris et lui un chat, c'était amplement suffisant pour me faire fuir... Vite, trouver autre chose! N'importe quoi! Après, je m'excuse et je me casse, poliment bien sûr, il faut toujours être gentil avec ceux qui nous aident.

-E-et sinon, tu n'as pas cours...?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 274
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 19
Localisation : Là où je pense.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Avr - 18:32
Reprends tes shoes mon vieux
✙ Ethan Douglas ✙


Il cligne des yeux. Pose ses mains sur ses hanches en souriant et esquisse un sourire en voyant le Poufsouffle se relever. S'il n'était pas allé à Serpentard, il était sûr qu'il serait allé à Poufsouffle. On lui avait souvent dit, et Bastian préférait cette maison aux deux dernières. Les Gryffondors, il se fritait bien trop souvent avec eux et les Serdaigles avaient la grosse tête.
Même si les Pouffy n'était hyper courageux ni très intelligent, ils restaient loyaux et honnêtes,
c'est ce qu'a toujours admiré le russe. Il penche un peu la tête et se met à rire en voyant la réaction du brun en face.

Haha ! C'est vrai, ce n'est pas la meilleure période pour lui rende visite en ce moment. La pleine lune approche...

Et il ne préfère pas raconter ce qu'il se passe par la suite. Beaucoup connaissent la véritable nature de l'infirmier. Rares sont les troisièmes années qui ne savent pas que c'est un loup garou.
Et qui dit loup garou et pleine lune... Il va s'asseoir sur un lavabo, un peu plus loin, prenant garde à ne pas le casser. Bon, il n'est pas hyper lourd non plus, mais mieux vaut faire attention à ne pas dégrader les chiottes plus qu'elles ne le sont.

Nan, je les ai fini. Je reprends celui de la divination ce soir, mais j'ai encore un peu de temps devant moi.

La divination. Pourquoi il avait choisi cette matière sérieusement ? Sans doute parce que c'était rigolo de se foutre du prof en lui disant qu'il voyait des visions totalement what the fuck et fausse et regarder sa réaction. Il se baisse et lance les chaussures étalées au sol au Poufsouffle,
probablement les siennes au vu de ses pieds.

Tu as fini les tiens également ? Ah, j'y pense, il faut que j'aille à la bibliothèque faire une ou deux recherches...

Il n'a pas oublié les trois parchemins sur les mandragores donné par son professeur de botanique. Et malheureusement ce n'était pas la matière la plus passionnante aux yeux du Serpentard...

© by Evlee
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Everybody wants to be a cat ! - feat. Ethan Schwartz
» La parabole des ténèbres - partie 3 [Ethan]
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}
» Mélodies du soir, alchimie des passions [Ethan]
» Ethan Hudson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum de Traverse :: Flood :: La Poubelle :: Ancien RP-
Sauter vers: