:: Flood :: La Poubelle :: Ancien RP Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une potion anodine et astringente, pour faire reposer monsieur.

Invité
Invité
Ven 11 Nov - 22:46
Invité
Je n'ai pas grand chose à dire sur mon arrivée à Poudlard, la seule information qui risque de vous intéresser c'est que je suis à Serdaigle. Le reste ? Bah je n'ai pas vraiment envie de vous raconter deux mois de cours dans cette école. Je fais profil bas en cours pour éviter de me faire remarquer, je ne fais pas l'idiote et lorsque les cours son fini, je suis généralement soit dans la bibliothèque, soit dans la salle commune à écrire à mon père. Oui, nous discutons beaucoup même à une longue distance et tout ça grâce à Otus, le Hibou qu'il m'à achetée au chemin de traverse mais bon, tout ceci ne sont que des points de détails pour vous dire que tout se passe bien et qu'il n'y a encore personne qui n'a fait de remarques quand au fait que je suis une sang mêlé, et c'est très bien comme ça.

Pour revenir à ce que je fais actuellement, je suis en train de descendre aux cachots, chose qui ne m'enchante pas souvent d'ailleurs : C'est humide, lugubre et l'ambiance est oppressante à mon goût , en même temps ce sont les cachots quoi. Depuis que je suis ici, je me demande à quoi ils servent exactement ? Est-ce que dans les anciens temps les élèves punis finissaient ici ? Ou alors est-ce que ce château était autre chose avant d'être une école ? Je devrais peut être avoir mes réponses dans "L'histoire de Poudlard" mais je n'ai pas encore eu l'occasion d'emprunter ce livre à la bibliothèque.. Et actuellement je suis en train de lire les Animaux fantastiques de Newt Scamander et les contes de Beedle le barde, histoire de tuer le temps. Mais une fois de plus, je m'égare du sujet.

Si je me rendais aux cachots, c'était pour suivre le cours de Potin du Professeur Blackwood. Je suis loin d'exceller dans ce domaine mais au moins, aucune potion ne m'a explosée dans la figure pour l'instant. Je m'estime heureuse pour ça d'ailleurs. La salle de potions était... Aussi lugubre que le cachot je dirais, aucune fenêtre, exclusivement éclairée par des torches, c'était assez sombre à mon goût mais bon, au moins, elle a le mérite de respecter les clichés. Je m'installais donc au niveau de mon pupitre, et sortais mon livre de potions. Le cours n'avait pas encore commencé, j'étais légèrement en avance mais je n'étais pas la seule étudiante à être déjà présente. J'attendais donc bien sagement que le cours commence. D'ailleurs, j'espère qu'on ne va pas me poser de questions trop fourbe comme "Quelle est la différence entre le Napel et le Tue Loup", je sais que c'est la même chose mais ce n'est pas le cas de tout les ingrédients.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Nov - 0:04


   Une potion anodine et astringeante, pour faire reposer monsieur
   feat. Sally Asgard

   7h45Tout en baillant, je poussa la porte de ma salle de classe, pénétrant dans la pièce aux allures lugubres. J'avais eu bien du mal a m'extirper de mon lit ce matin, mais je m'étais promis de faire l'effort d'arrivé en avance pour le premier cours afin de finir quelque précisions sur mes leçons d'aujourd'hui qui commencerais d'ici une petite demi-heure. J'alluma les torches d'un coup de baguette nonchalant, plongeant les murs dans une douce lumière vacillante, et m'installa a mon bureau qui croulait encore sous les parchemins et flasques de la veille. Les cachots n'étaient pas un des lieux les plus agréables ou se trouver de bon matin…tout était silencieux, il y faisait un peu froid et la lumière tamisée donnait presque l'envie de se rendormir. Mais cela changera bientôt quand la classe sera envahis d'une foule de premières années bavards et avide de réaliser de nouvelles potions. Cette fois ci j'espérait que personne ne mettrait de pétards dedans ou se retrouvera a enfumer le sous-sol a l'aide de vapeur toxiques…

Soupirant doucement, j'entreprit de mettre un peu d'ordre sur ma grande table, triant les feuilles et rangeant les fioles proprement dans un coin afin de me faire une petite place pour travailler en paix. Je comptais leur préparer un tp sur une potion simple mais classique, espérant que d'avoir un peu de pratique les réveilleras de l'état de demi-mort dans laquelle ils se trouveront surement en s'étant levé de si bon matin. M'étirant une dernière fois, j'enfila mes lunettes et me plongea donc dans mes affaires.

Je releva la tete un peu plus tard en voyant les premiers visages d'élèves apparaître a l'embrasure de la porte. Ah, c'est l'heure de commencer les cours. Je me releva de ma position assise et leur fit signe d'entrer. Sans plus attendre, les jeunes étudiants vinrent s'installer a leurs places respectives dans un léger brouhaha de discussion, et quelques moments plus tard toute les chaises étaient occupée et de nombreuses paires d'yeux me fixaient en attendant que je débute ma leçon. C'est une chose que j'appréciais avec les premières années. La plupart d'entre eux était avides de connaître les possibilités que leurs offrait le monde magique et étaient pour la plupart déterminé a etre de parfait apprentis. Et il n'y avait rien de plus reposant pour un professeur que d'avoir devant lui une classe prêt a l'écouter. Je me racla la gorge et commença donc a leur parler en souriant.

"Bonjour et bienvenue a tous! J'espère que vous avez passez une nuit reposante, j'aurez besoin d'avoir toute votre attention ce matin. Comme l'exige le programme, j'ai prévu de vous faire travailler sur une simple potion de soin pour les furoncles en espérant que cela vous réveillera. C'est une concoction relativement facile a réaliser, mais ce elle demande cependant de faire attention sur certains points. Et donc sans plus attendre, nous allons commencer par voir si vous avez bien étudié votre livre de cours en voyant si vous êtes capables de me dire les ingrédients nécessaires ainsi que l'ordre de la préparation!"


   (c) Never-Utopia
   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 12 Nov - 0:33
Invité
La salle mis très peu de temps à se remplir et le cours se mis à commencer assez rapidement. Le professeur se mis alors à expliquer ce qu'il allait se passer pendant ce cours ! Le remède contre les furoncles... Je connaissait cette recette, non pas pour en avoir eu l'utilité mais surtout du fait que j'avais été surprise de savoir que cela existait. Enfin, après j'ai lue beaucoup d'autres choses dans mon livre de potions qui m'ont aussi fait sourire, mais bon. Du coup, je connaissait les ingrédients nécessaire à la création de la potion. A croire que le fait d'être un rat de bibliothèque a ses avantages

Je regardais autour de moi, afin de voir si des gens allaient répondre où trouver la réponse, a priori, non. J'aurais bien fait l'élève discrète comme à mon habitude, mais j'avais ici une occasion de donner une bonne impression ainsi que peut être des points pour Serdaigle ? Cela serait très sympathique je l'avoue. Je levais donc la main et attendais de me faire interroger, une fois qu'on m'autorisais à passer.

-Il nous faut des Orties séchées, des Crochets de serpent, des Limaces à cornes et des Épines de porc-épic. Je ne sais plus exactement la quantité exacte mais je sais que la potion fait l'effet inverse si elle est mal préparée.

J'espère avoir bien répondue, si mes souvenirs sont exactes c'est bien ça. En tout cas, j'aurais essayée de répondre correctement et ça, c'est déjà une bonne chose en cette belle matinée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Nov - 1:06


  Une potion anodine et astringeante, pour faire reposer monsieur
  feat. Sally Asgard

  "Eh bien c'est exacte, +5 points a Serdaigle"

Je souris doucement. Ca faisait plaisir de voir des élèves s'intéresser au préalable au contenu des cours. La plupart des jeunes se contentaient de feuilleter vaguement leurs livres puis de les utiliser comme presse papier ou cale table en attendant qu'un professeur mentionne de les utiliser. Mais en même temps, cela ne m'étonnais guère de la part d'une jeune Serdaigle, pensais je en éprouvant une petite pointe de fierté pour mon ancienne maison.

"Comme votre camarade -Sally si je ne me trompe pas?- l'a mentionné, cette potion peut en effet présenter quelques difficultés: si vous ne prêtez pas attention a sa préparation, vous risquez de donner l'effet inverse a la concoction, et d'en plus provoquer une épaisse fumée verte qui aura pour résultat de faire fondre votre chaudron, et je pense que nous voulons tous éviter cela. Les potions simples sont souvent celle qui demande le plus d'attention, car nous avons tendance a nous reposer sur nos lauriers et oublier de petits détails qui peuvent tout faire basculer."

Je me dirigea vers un des placards de a salle de cours dans laquelle j'avais préalablement préparer les ingrédients qui seront nécessaires a ce TP afin d'avoir a éviter de l'éclipser en réserve en laissant la classe sans surveillance. Ce n'est pas que je ne faisait pas confiance a mes élèves, mais simplement que parfois ce n'était pas le bon plan de laisser une vingtaines de jeunes en présence de matériels de potions, on risque de se retrouver facilement avec un trou dans son mur sous prétexte qu'un tel désirais savoir ce que cela ferais de mélanger tel ou tel ingrédients ensemble. Enfin bref. Je sortis les ingrédients et les disposa méticuleusement sur une table vide, faisant a  nouveau face a ma classe afin de reprendre.

"Maintenant que nous avons définit les ingrédients a utiliser, je vais vous demander de venir récupérer ici ce qu'il faudra. Et inutile d'essayer de prendre le double que nécessaires afin de pouvoir réessayer cela dans votre dortoir, je vous surveille. Ensuite je vous demanderait de bien vouloir préparer votre chaudron et prendre un instant pour jeter un coup d'œil dans votre livre a la page concernant cette potion. Vous pourrez ainsi me poser les questions qui vous passeront par la tête avant de commencer la préparation ensemble"

Je retourna a mon bureau, surveillant les jeunes étudiants qui mettaient a l'œuvre mes consignes



  (c) Never-Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 12 Nov - 1:38
Invité
L'effet secondaire de la fumée verte, m'était inconnue comme quoi, on en apprends tout les jours. En même temps, je suis là pour ça donc... J'écoutais attentivement les consignes avant d'ouvrir mon livre pour regarder tout les détails sur la potion. Etant donné que je ne sais pas combien d'ingrédients exacts il faut, je préférais tout simplement vérifier. Les dosages sont très importants, c'est un peu comme une recette de cuisine quand on y pense.. Les gens devraient prendre ça comme ça, peut être que ça les intéresseraient plus ? Mais bon je m'égare voyons les ingrédients....

Je prenais la quantité d'ingrédients qui était présente dans mon livre, et pour être sûre de ne rien oublier, j'avais mon livre sur moi quand je suis allée les chercher. Ainsi je suis sûre de ne pas me tromper sur cette fois. Même si dans le pire des cas, je devrais pouvoir aller chercher ce qu'il me manque sur la table après, non ? Espérons en tout cas.

Je regardais ensuite attentivement la recette, je voyais que j'aurais besoin d'un mortier et d'un pilon pour écraser les crochets de serpents, qu'il faudra aussi mettre les épines de porc-épic après avoir retiré le chaudron du feu. Je voyais ce qu'il fallait faire dans les grandes lignes cependant il y avait plusieurs choses qui me perturbaient. La première était que, à moins que j'ai mal lue et du coup que j'ai besoin de lunettes (ou alors parce qu'il est tôt et que je ne dois pas être assez réveillée). Je ne vois rien concernant les orties dans la recette et du coup, je ne sais pas à quel moment il faudra les mettre. Ensuite, si on dois mettre les épines après avoir retiré le chaudron, est-ce qu'il faut attendre que la mixture refroidisse ou ??? Je me permettais donc de demander au professeur.

-Professeur ? Je vois dans les grandes lignes ce qu'il faut faire mais je me pose plusieurs questions : Pour commencer, je ne vois pas à quel moment il faudra intégrer les orties dans la recette. Ensuite, par rapport au épines de porc-epic, après avoir retiré le chaudron du feu, est-ce qu'on doit attendre que la préparation refroidisse un peu ? Quel est la raison qui fait que si on se trompe, la fumée verte apparaît ? Je pensais à la chaleur ou l'ébullition mais... je ne sais pas du tout.


En même temps, comme je l'ai dit, les potions m'intéressent mais c'est très très loin d'être mon fort. Du coup, je pose le plus de questions possible pour réussir ma potion et éviter de me retrouver avec plein de furoncles partout et un chaudron à racheter. Cela serait.... embêtant. Et comme on dit "Il vaut mieux prévenir que guérir"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Nov - 15:14


 Une potion anodine et astringeante, pour faire reposer monsieur
 feat. Sally Asgard

 A ssis a mon bureau, je surveillais les allés et venu des jeunes vers les ingrédients, vérifiant que chacun prenait bel et bien ce qu'il fallait. Certains avait tendance a trop vouloir se presser et oubliait un ou deux crochets par inadvertance. Une fois le balais d'étudiant calmé et qu'ils se retrouvaient tous plongés dans leur livres a lire la recette, je pris a mon tour le temps de libérer ma table afin d'y installer le matériel qui me serait nécessaire pour les accompagner dans la préparation. Du coin de l'œil je vis la jeune serdaigle de tout a l'heure qui semblait être perturbée par quelque chose et je m'apprêta a aller lui demandé si tout allait bien, mais je n'eu pas a me déplacer puisqu'elle se mit a me poser des questions sans plus attendre.

Je l'écouta avec attention, hochant la tête en signe de compréhension a la fin de ses interrogations. Ca faisait plaisir de voir qu'un élève ne se contentait pas de suivre bêtement des instruction sans y réfléchir, les questions que Sally venait de poser était tout a fait pertinentes et serviraient surement a beaucoup de ses jeunes camarades. C'était assez souvent que les ouvrages comportaient des erreurs de ce genre, mais peu de gens prenait la peine de les remarquer et cela menait souvent a des surprises.

"Ah oui, j'avais oublié de préciser ces détails, merci de me le rappeler ! Les livres contiennent quelques manques d'informations cruciaux, j'ai toujours du mal a comprendre comment ce la a pu échapper a son auteur.. Pour répondre a ta première question, le nombres d'orties a incorporer est de 4, et il vous faudra les réduire en poudre de la même façons que vous ferez pour les crochets de serpents. Et pour ta seconde question, c'est effectivement l'ébullition qui crée cette réaction plutôt dérangeante.  Nul besoin d'attendre qu'elle refroidisse complètement, il suffit que la concoction baisse un peu en température. Mais pour plus de précaution vous pouvez attendre qu'elle devienne tiède avant d'y mettre les épines. Un autre détail non noté qui peut sembler insignifiant mais qui peut faire la différence est le temps de cuisson! Celui-ci vari en fonction du type de chaudron que vous utilisez: il sera de 34 minutes pour un chaudron en cuivre, 39 s'il est en laiton et 45 pour l'étain. Je vous invite donc a noter toute ses informations dans la marge de votre livre, elles vous resserviront sans aucun doute plus tard."

J'agita ma baguette et une craie se déplaça d'elle-même afin de noter toutes ces nouvelles indications sur un tableau noir, afin que les élèves puisse s'assurer d'avoir tout entendu correctement. Comme ca il ne risque pas d'écrire une bêtise si leur mémoire leur fait faux bon le temps de retourner a leurs tables. Avoir a désenfumer une classe de si bon matin de m'enchantais pas trop.. Voyant que la classe semblait avoir finit le processus de préparation, je repris  le cours de mes explications.

"Maintenant que tout le matériel est préparé, nous allons pouvoir commencé la partie intéressante. Je pense que pour les premières étapes vous devriez pouvoir vous débrouiller sans trop d'indications, il suffit de réduire les crochets et les orties en poudre, séparément bien sur, puis d'y mettre la quantité dans le chaudron avant de le faire chauffer a 250° pendant 10min comme votre livre l'indique. Je vous laisse donc le champs libre, au travail !"


Ces deux premiers étapes ne devraient pas causer trop de soucis aux élèves, alors je les laissa faire deux même, me promenant simplement entre les rangs si jamais l'un d'eux avait besoin d'un coup de main.

 (c) Never-Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 14 Nov - 22:09
Invité
D'accord, quatre orties à mettre en poudre. Je notais tout les détails énumérés par le Professeur sur un coin de mon livre de potions. Tout l'aspect théorique est désormais passé, il nous reste plus que.... bah la pratique au fait. Il fallait réduire les crochets de serpent et les orties en poudre. Pour cela, il fallait se servir du mortier. Je commençais par les crochets, je les mettaient à l'intérieur et commençait à les écraser à l'aide du pilon. Bon, vu ma faible force j'ai eu un peu de mal mais ça a fini par passer malgré tout. Une fois fini, je mettait la poudre dans le chaudron que j'ai au préalable rempli d'eau. Ensuite, c'était la même punition pour les orties : En poudre et dans le chaudron.

Je commençais ensuite à voir pour mettre le chaudron à chauffer mais.... un problème venait une fois de plus, le livre écrit "10 secondes" et le Professeur venait de dire "10 minutes". Je me demande ce qu'il se passe avec ces livres parce que ça fait plusieurs erreur à la suite. Pourtant j'ai bien pris celui qui était demandé dans la liste des fournitures... Je suis sûre et certaine ! Bon, à la place d'hésiter, je faisait appel au Professeur Blackwood. C'est tout de même assez ironique, je ne voulais pas me faire remarquer mais au final, c'est moi qui pose toutes les questions. En même temps, je n'ai pas envie d'avoir mon chaudron qui explose, et encore moins plein de furoncles partout.

-Professeur ? Vous avez bien dit 10 minutes ? Parce que sur le livre, c'est écrit "10 secondes. Du coup, je veux être sûre du temps de cuisson avant d'allumer mon chaudron.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 18 Nov - 0:08


 Une potion anodine et astringeante, pour faire reposer monsieur
 feat. Sally Asgard

 J e me promena entre les rangés de tables, observant les jeunes élèves qui s'affairait a leur tache en broyant les ingrédient avec minutie. La classe était relativement sérieuse ce matin, et seuls quelques bavardages discrets se détachaient dans le silence studieux. En voyant que tout le monde semblait se débrouiller et qu'aucune aide n'était demandé, je retourna a mon bureau en reprimant un bâillement. Eh oui, les étudiants ne sont pas les seuls a avoir du mal a se réveiller le matin…et je dois avouer que l'heure de mon coucher de la veille n'avait pas aidé. Vive les affaires familiales de dernieres minutes… Soupirant discrètement, je retira les lunettes qui reposait encore sur mon nez pour les poser sur ma table avec précaution. Mon attention fut a nouveau reclamé lorsque la voix de Sally retentit a nouveau dans la salle.

"-Professeur ? Vous avez bien dit 10 minutes ? Parce que sur le livre, c'est écrit "10 secondes. Du coup, je veux être sûre du temps de cuisson avant d'allumer mon chaudron."

Tient c'est étrange… Je fronça les sourcils en retournant vers le bureau de la Serdaigle, prenant son livre en main pour vérifier la recette. Non non elle était bien correct…Mais alors qu'est-ce qu'il m'a prit de dire 10min ?? Je soupira en réalisant mon erreur, portant ma main a mon visage. Bon dieu mais quelle erreur stupide…

"Je m'en excuse, il semble que j'ai fait une erreur et que c'est belle et bien le temps du manuel qu'il faut suivre. J'ai passé une nuit plutôt courte et je vous avoue que ma tête n'est pas toujours presente avec moi ce matin, j'espère que vous me pardonnerez mes inattentions, meme si je n'aurait pas du en tant que professeur. En tout les cas, cela prouve qu'il faut toujours doublement vérifié les informations donné avant d'agir et ne jamais se precipiter sans réfléchir."

J'avais un peu honte de mon erreur, et heureusement que Sally l'avait pointé. Enfin bon, les professeurs restent des humains et ils leurs arrivent aussi parfois de faire des inattentions.

"Je vais vous laisser continuer a suivre les instructions a votre rythme, et lorsque viendras le temps de laisser mijoter j'en profiterais pour vous toucher deux mots de théorie"


HRP:
 

 (c) Never-Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 29 Nov - 22:51
Invité
Bon, il s'agissait bien de 10 secondes, cela veux donc dire que ça va être assez millimétré. Très bien ! Du coup il fallait que je fasse bien attention au temps de cuisson. Il y aurait eu que moi, j'aurais sorti mon chronomètre pour mesurer le temps mais..... non ! Nous allons tout simplement nous contenter de compter jusqu'à 15, je pense que ça devrait le faire ! Mais avant cela, j'allumais le feu. (ne pas faire une référence à Johnny, ne pas faire une référence à Johnny). Ensuite, j'attendais de voir l'eau bouillir. Franchement, un thermomètre serait la bienvenue je dirais ! Cependant, je ne sais pas trop tout le matériel qui est utilisé dans le monde des sorciers et je pense que ça serait très mal vu si je demandais à utiliser un objet qui serait "moldu". Du coup, nous allons nous fier à notre instinct, c'est ce qu'il vaudrait mieux faire je pense.

Lorsque l'eau se mit à bien bouillir, je me suis mise à compter le nombre de secondes dans ma tête : "Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix". Une fois ceci fait, j'agitais ma baguette comme indiqué dans le manuel de potions. Il restait plus qu'à attendre, 39 minutes de mon côté, mon chaudron étant en laiton. J'ai eu des gros doutes sur le temps de cuisson, j'espère que ça va le faire mais vraiment. Après tout, je suis plus une théoricienne qu'une praticienne donc, cela ne m'étonnerait pas si j'ai fait une erreur quelque part. Quoi qu'il en soit, il fallait attendre que les autres aient finis et que le professeur nous fasse la suite du cours. J'attendais donc sagement, en surveillant la mixture au cas où il y aurait un problème (ce que je n'espère pas)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Déc - 20:47


Une potion anodine et astringeante, pour faire reposer monsieur
feat. Sally Asgard

L e cours repris calmement, les élèves s'affairant autour de leurs chaudrons avec une mine sérieuse. C'était un visage que l'on voyait souvent sur les premières années. Un visage qui exprimait une forte envie de réussir ce que l'on entreprenait. Les jeunes attendirent calmement que leur début de préparation se mettent a bouillir, et une fois cela fait, ils agitèrent tous leurs baguette au dessus. Jusque la, tout semblait se dérouler correctement, et je songea que peut être que ce cours ce passera sans soucis pour une fois.. Lorsque je fus assuré que toute la classe avait finis cette étapes sans incidents, je me racla doucement la gorge afin de recuperer leur attention.

"Alors, maintenant que vous avez tous terminé la première partie de la concoction et que vos chaudrons sont tous en train de mijoter, je vais vous demander de sortir de quoi prendre des notes que je puisse commencer la partie théorique du cours. Ce n'est pas toujours la plus amusante, surtout a 8h du matin, mais elle reste cependant nécessaire."

Je fis une courte pose le temps d'agiter ma baguette en direction du tableau, ou une craie se mit a s'envoler, prête a noter un résumé de mon cours sur l'ardoise. Ca permettra de ne pas perdre trop d'élèves en cours de route.

"Si vous avez eu la curiosité de mettre un peu le nez dans vos livres, vous devez surement déjà savoir que la potion que nous préparons aujourd'hui fait partie de la catégorie des potions curatives. Celles-ci, liées étroitement a la medicomagie, on pour but de guérir des pathologies par le biais d'un médicament ou d'un propriété magique, et peuvent servir aussi bien dans le cas des maladies physique tel une fracture, mais aussi dans le cas d'une maladie mentale. Ces remèdes sont donc utilisés pour soigner maladies, blessures et sortilèges qui seraient néfaste a notre corps et notre esprit. Plusieurs potions rentrent dans cette catégorie, et vous connaissez désormais la potion de soin contre les furoncles inventée en 1784 par Henry Palmerson. Mais elle est loin d'être la seule permettant de soigner et je vais donc vous demander de me citer toute celles que vous connaissez afin de voir un peu si vous l'étendue de vos connaissances sur ce sujet"

Lorsque j'eu finis mon monologue, la salle fut plongé dans un silence pendants un instant, le temps que les étudiants se dépêchent de finir d'inscrire leurs notes sur leurs parchemin. Puis, petit a petits, quelques mains se levèrent timidement afin de proposer leurs réponses a ma demande. J'interrogea quelques élèves qui me répondirent les remèdes basiques qui rentraient dans la catégories que nous étudions: le Poussos, la pate a soigner les brulures, potion de désinfections etc…

"effectivement, jusque la vous avez eu raison. Les potions curatives comprennent effectivement le Poussos, pour soigner les fractures, et la pate pour les brulures, appliquer a froid sur la plaie, sert comme son nom l'indique a guérir les brulures. Mais cependant vous etes loin de les avoir tous cités, alors continuez vos propositions, je suis sur que vous en savez plus que vous ne le laissez paraître !"


(c) Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 9 Déc - 1:37
Invité
Je sortais directement de quoi noter, après tout, toutes ces connaissances étaient très bonnes à savoir, surtout que je ne m'étais intéressée que aux ingrédients de cette potion plutôt que son histoire. Après tout, s'y connaître en théorie ne veut pas forcément dire s'y connaitre en histoire. A partir de là, je n'ai pas spécialement cherchée à savoir même si maintenant, je pense corriger cette erreur. J'écoutais attentivement en écrivant tout, après tout, même certains élèves avaient des connaissances que je n'ai pas. Par contre, j'allais tout de même faire quelque propositions, pour voir  si celles dont j'ai entendu parler il y a quelque temps existent bel et bien. Je levais donc la main, une fois avoir fini de tout écrire pour faire mes propositions.

-Il existe aussi la potion de Régénération Sanguine qui aide a reconstituer le sang il me semble. Après, il y a la Pimentine pour soigner le Rhume.... Après je dirais aussi le Philtre de Mandragore pour soigner la pétrification.


La pimentine, j'y ait eu le droit plusieurs fois par le passé, et ça m'amusait quand j'étais gamine même ! Vu que dans les effets secondaire on a de la fumée qui sort par les oreilles, j'avais l'impression d'être un train et courait dans toute ma maison en faisant "TCHOOOO TCHOOO" en disant à ma mère "Regarde ! Je suis le Poudlard Express". Qu'est-ce que j'aurais aimée la voir me dire au revoir sur le quai... Mais il fallait qu'un certain directeur dise que les moldus ne méritent pas de vivre.... Bon bon, d'accord je garde ma rage en moi pour cette fois, de toute façon, râler ici ne servirait à rien. Par contre, j'avais bien envie de profiter du fait d'être en cours de potion pour poser une question qui me perturbais énormément.

-Professeur ? Etant donné qu'on parle de potions curatives, j'aimerais savoir si l’Élixir de longue vie a vraiment existé. Mon père m'a raconté que l'alchimiste Nicolas Flamel avait réussi à en concocter et à prolonger son espérance de vie. On m'a raconté aussi que la pierre philosophale, grâce à quoi l'élixir pouvait être réalisé avait été détruite. Est-ce vrai ? Et si c'est le cas, pourquoi personne n'a tenté de recrée de potions similaire ?


C'était une questions qui me trottais énormément. Après je reste encore dans le fait que j'ai toujours du mal à faire le deuil de ma mère et que je me dis qu'elle aurait pu être encore là si ceci existait encore. Eh oui, je suis encore une gamine pure et innocente qui pense que tout peux s'arranger facilement. Et puis bon, je suis là pour apprendre des choses aussi, et le temps que la potion soit prête, on a encore le temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Déc - 0:07


Une potion anodine et astringeante, pour faire reposer monsieur
feat. Sally Asgard

La jeune Sally leva a nouveau la main afin de proposer son propre ajout a la liste des potions curatives. Je hocha positivement la tête suite a sa réponse. Et continua la suite de mon cours, listant ce que les élèves avaient omis de cités, tel que la potion occulus, volubilis, ou encore le philtre calmant. Cependant, la serdaigle ne tarda pas a lever a nouveau la main et je m'interrompit pour entendre ce qu'elle avait a dire.

"Professeur ? Etant donné qu'on parle de potions curatives, j'aimerais savoir si l’Élixir de longue vie a vraiment existé. Mon père m'a raconté que l'alchimiste Nicolas Flamel avait réussi à en concocter et à prolonger son espérance de vie. On m'a raconté aussi que la pierre philosophale, grâce à quoi l'élixir pouvait être réalisé avait été détruite. Est-ce vrai ? Et si c'est le cas, pourquoi personne n'a tenté de recrée de potions similaire ?"

Je la regarda avec un regard surpris pendant quelques secondes, puis un leger sourire apparut sur mon visage le temps que je prépare ce que j'avais a dire la dessus. C'était une question que peux de premieres années prenait la peine de poser malgré la pertinence de celle-ci.

"Et bien… cependant que son histoire pourrait ressembler a un conte de Beedle le barde, la pierre philosophale a belle et bien existée, ainsi que son créateur. Cette pierre pouvais non seulement servir a transformer le plomb en or, mais surtout a concocter l'elixir de longue vie que Nicholas Flamel a lui-même utiliser sur lui prolongeant ainsi son existence d'un nombres d'années conséquents. Mais comme tu l'as pointé, cette pierre a été détruite suite un affrontement entre le seigneur noir et le jeune Harry Potter. Cette partie est souvent tue dans le contage de cette histoire, je suppose parce que Voldemort ne doit pas particulièrement apprécier le récit de sa défaite contre un tout jeune adolescent… Enfin bref."


Je fis une pause quelque secondes, juste le temps de tirer la chaise de mon bureau afin de m'y asseoir avant de reprendre la suite de mon récit.

"Et évidement que des sorciers gorgés d'ambitions se sont immédiatement mis en tête de reconstituer ce précieux élixir. . L'homme n'abandonnera jamais sur un rêve tel que celui-ci. De nos jours, le seul prédateur de l'homme -hormis lui-même mais ceci est une autre histoire- reste la mort. C'est la seul qui se dresse sur leur chemin, et si nous arrivons a nous débarrasser de celle-ci et d'obtenir la vie éternelle, alors cela signifie que nous avons atteint la puissance et le contrôle absolue sur ce qui nous entoure. Malheureusement, personne encore n'as réussis a reproduire l'exploit de Nicolas Flamel, et son secret a été emporté dans sa tombe. Et je pense que ceci est plutôt une bonne chose, la vie et la mort ne sont pas des choses avec lesquels ils faut jouer. S''amuser a offrir résurrection et vie éternelle serait perturbé un équilibre qui est la pour une raison. C'est une chose que beaucoup de sorciers ont tendance a oublier: vouloir plier le monde selon nos désirs et aller contre la nature de celui-ci finira toujours par revenir contre nous. Et a mon avis, Monsieur Flamel l'avais lui aussi compris, et voila pourquoi il a accepté qu'elle soit détruite malgré le fait que cela signe son arrêt de mort. Mais cela reste simplement mon avis sur la question, et je serais curieux d'entre votre point de vue a votre tour. Apres tout ce sujet semble vous intéresser particulièrement."

En effet, c'était plutôt intéressant de voir ce que cette jeune serdaigle pensait sur l'histoire de la pierre philosophale. Avec le temps, elle était devenue plus une légende qu'autre chose, et elle cultivait beaucoup de mystère autour d'elle. De mystère et de désir. Et apres tout, cela faisait un sujet de cours plutôt interessant..

(c) Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 11 Déc - 22:19
Invité
J'écoutais tout attentivement, après tout c'est normal pour une personne qui vient de poser une question. Son point de vue par rapport a la vie et la mort était intéressant mais je fût quand même étonnée lorsqu'il me demandais mon point de vue a moi. Je ne le pensais pas intéressé à ce sujet mais bon... A croire que j'avais tort. Je jetais rapidement un oeil à la potion histoire de voir si tout allait bien puis je regardais ensuite le professeur en disant ma réponse :

- La vie éternelle, c'est juste une manière pour les gens d'apprendre à être dégoûté de la vie pour approcher la mort sans regret.. Ce n'est une bonne chose pour personne de vivre trop longtemps en ce monde, sauf que généralement, l'être humain a peur de ne pas vivre assez.

Je pense que c'est pour ça que Nicolas Flamel a accepté de détruire la pierre et de sceller son destin. Il avait compris qu'il n'était pas bon de vivre trop longtemps... Après, devenir immortel ne veux pas dire invulnérable. Nous finissons tous par mourir un jour, même Voldemort sera amené à mourir un jour.


J'arrêtais de parler à partir de ce moment là. Sinon j'aurais été capable d'être vulgaire et je ne sais pas comment ça aurait pu terminer. Oui j'aimerais que le règne de celui-ci s'arrête et je sais que je ne suis pas la seule à penser ça. Partout autour de moi se trouve des signe d'espoir dans les regards mais bon, je divague.

Maintenant qu'il a sa réponse, j'attendais de voir si il y allait avoir une quelconque réaction tout en surveillant cette potion qui continuait de bouillir. Je ne sais pas ce qui peux arriver si elle finit par être trop cuite donc autant dire que je préférais avoir quasiment tout le temps le nez dessus pour ne pas me tromper.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Il faut de tous pour faire un monstre [pv Elle]
» cherche personne pour faire évoluer mon machopeur
» [Jour I] Pour faire partie du « petit noyau », du « petit groupe », du « petit clan » des Verdurin ...
» Recherche quelqu'un pour me faire une bannière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum de Traverse :: Flood :: La Poubelle :: Ancien RP-
Sauter vers: